La quête philosophique de Salomon

EcclesiastesIl y a près de 3000 ans, le roi Salomon, équipé d’une très grande sagesse et de ressources considérables, avait essayé de trouver une réponse à la grande question philosophique suivante:

« Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil? » (Ecclésiaste 1:3)

En d’autres mots : il cherchait à découvrir ce « qu’il est bon pour les fils de l’homme de faire sous les cieux pendant le nombre des jours de leur vie. » (Ecclésiaste 2:3b). La meilleure façon de vivre sur cette terre tous les jours de sa vie mortelle « sous le soleil ».  La meilleure façon de trouver le vrai bonheur.  Un sens véritable à l’existence.

Il poursuivit cette quête philosophique de tout son coeur:

« J’ai appliqué mon coeur à rechercher et à SONDER PAR LA SAGESSE TOUT CE QUI SE FAIT SOUS LES CIEUX… » (Ecclésiaste 1:13a)

Il regarda la vie sous TOUS ses aspects dans le but de donner la meilleure réponse possible à la question déjà citée.  Une quête philosophique ambitieuse et rigoureuse.

Sous des circonstances très favorables (la nation d’Israël à son apogée politique : un temps de paix et de grande prospérité), il connut/expérimenta simultanément et à un très haut degré différentes choses que les hommes sur cette terre croient vont leur donner du bonheur et un sens à leur existence:

1) mariage/plaisir sexuel

« Mais le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères… Et il avait SEPT CENTS FEMMES PRINCESSES, ET TROIS CENTS CONCUBINES…. » (1 Rois 11:1a, 3a)

2) richesses/succès financier

« Et le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre, en RICHESSE et en sagesse. » (1 Rois 10:23)

« Et tous les vases à boire du roi Salomon étaient d’or, et tous les vases de la maison de la forêt du Liban, d’or pur: aucun n’était d’argent, il n’était compté pour rien aux jours de Salomon. » (1 Rois 10:21)

3) sagesse/grande connaissance

« Et la sagesse de Salomon était plus grande que la sagesse de tous les fils de l’orient et toute la sagesse de l’Égypte. » (1 Rois 4:30)

Salomon : « … mon coeur a vu beaucoup de sagesse et de connaissance. » (Ecclésiaste 1:16b)

4) plaisirs de la table

« J’ai recherché en mon coeur de traiter ma chair avec du vin, tout en conduisant mon coeur par la sagesse… » (Ecclésiaste 2:3a)

« Et l’ordinaire de Salomon, pour un jour, était: trente cors de fleur de farine, et soixante cors de farine, dix boeufs gras, et vingt boeufs de pâturages, et cent moutons, outre les cerfs, et les gazelles, et les daims, et la volaille engraissée. » (1 Rois 4:22-23)

5) musique/divertissement/rire/folie

Salomon : « … je me suis procuré des chanteurs et des chanteuses… » (Ecclésiaste 2:8b)

Salomon : « J’ai dit en mon coeur: Allons! je t’éprouverai par la joie: jouis donc du bien-être. » (Ecclésiaste 2:1)

Salomon : « Et quoi que mes yeux aient désiré, je ne les en ai point privés; je n’ai refusé à mon coeur aucune joie… » (Ecclésiaste 2:10a)

6) carrière/pouvoir/autorité/responsabilités

« Et le roi Salomon était roi sur tout Israël… Juda et Israël étaient nombreux, comme le sable qui est près de la mer, en multitude, – mangeant et buvant, et se réjouissant. Et Salomon domina sur tous les royaumes, depuis le fleuve jusqu’au pays des Philistins, et jusqu’à la frontière d’Égypte: ils apportèrent des présents et servirent Salomon tous les jours de sa vie…. et il était en paix avec tous ses alentours, de tous côtés. Et Juda et Israël habitèrent en sécurité… » (1 Rois 4:1,20-21,24b,25a)

7) avoir des serviteurs/servantes (la vie facile)

Salomon : « J’ai acquis des serviteurs et des servantes… » (Ecclésiaste 2:7a)

8) créativité/expression artistique

« Et il proféra trois mille proverbes, et ses cantiques furent au nombre de mille et cinq. » (1 Rois 4:32)

Salomon est l’auteur de 3 livres dans la Bible : Ecclésiaste, Proverbes et le Cantique des cantiques.

9) bâtir/planter/jardinage

Salomon: « J’ai fait de grandes choses: je me suis bâti des maisons*, je me suis planté des vignes; je me suis fait des jardins et des parcs, et j’y ai planté des arbres à fruit de toute espèce. » (Ecclésiaste 2:4-5)

* sa maison avait pris 13 ans à bâtir (1 Rois 7:1) à une époque où il n’y avait pas de syndicats… ce n’était pas un petit bungalow!

10) renommée/gloire personnelle

« Et de tous les peuples on venait pour entendre la sagesse de Salomon, de la part de tous les rois de la terre qui avaient entendu parler de sa sagesse. » (1 Rois 4:34)

****** RÉSULTATS OBTENUS PAR SALOMON  ******

Pour un temps, Salomon connut un certain bonheur:

« … mon coeur prenait plaisir à tout mon travail… » (Ecclésiaste 2:10b)

MAIS ce bonheur était illusoire et ne dura pas:

« Puis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les exécuter; et voici, tout est vanité et poursuite du vent… Et j’ai haï la vie, car ce qui se fait sous le soleil m’a déplu, car tout est vanité et poursuite du vent. » (Ecclésiaste 2:11a, 17)

Il donna une réponse à la grande question déjà présentée (« Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil? »):

« … il n’y a AUCUN AVANTAGE à tirer de ce qu’on fait sous le soleil. » (Ecclésiaste 2:11b)

Le problème de Salomon à cette époque de sa vie était son grand égocentrisme (ex. « JE ME bâtis des maisons; JE ME plantai des vignes » – Ecclésiaste 2:4b). Se détournant de plus en plus de Dieu, il vint de plus en plus à être centré sur les choses finies et temporelles de ce monde qui ne peuvent pas nous donner le véritable bonheur et un sens à la vie.  Seulement Dieu le Créateur peut satisfaire nos besoins les plus profonds. Le même Dieu qui a placé la pensée de l’éternité dans nos coeurs (Ecclésiaste 3:11).

Plus tard dans sa vie, à la fin véritable de sa grande quête philosophique, Salomon est venu à réaliser que la clé du véritable bonheur dans cette vie mortelle était une vie centrée sur Dieu. Une vie consacrée à aimer et adorer Dieu avec une sainte crainte. Une vie consacrée à Le servir.  Une vie ayant une perspective du jugement final à venir et de la vie éternelle pour les justes*:

« Écoutons la fin de tout ce qui a été dit: CRAINS DIEU, ET GARDE SES COMMANDEMENTS; car c’est là le tout de l’homme, car DIEU AMÈNERA TOUTE OEUVRE EN JUGEMENT, avec tout ce qui est caché, soit bien, soit mal. » (Ecclésiaste 12:13-14)

* vivre pour Dieu nécessite d’abord vivre sous Sa grâce (faveur non-méritée); Salomon n’enseigne pas la justification devant Dieu par les oeuvres (obéissance aux commandements) car il reconnaît que tous les hommes sont pécheurs (Ecclésiaste 7:20; 1 Rois 8:46); il avait lui-même offert des sacrifices sanglants à Dieu (types du futur Sacrifice Parfait du Messie); la Pentateuque enseigne la justification devant Dieu par la foi seule (Genèse 15:6) sans les oeuvres de la loi; Dieu avait dit de Salomon : « … MA GRÂCE ne se retirera point de lui… » (2 Samuel 7:15); le père de Salomon, David, avait aussi parlé de la grâce de Dieu : « HEUREUX l’homme à qui l’Éternel n’impute pas d’iniquité… » (Psaumes 32:2a) et « … selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions » (Psaumes 51:1b)

Presque 1000 ans plus tard, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, enseigna ceci à Ses disciples: « Si vous m’aimez, gardez mes commandements. » (Jean 14:15)

Le Psalmiste avait écrit les mots suivant :

« HEUREUX L’HOMME qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais QUI TROUVE SON PLAISIR DANS LA LOI DE L’ÉTERNEL, et qui la médite jour et nuit! » (Psaumes 1:1-2)

S’il n’y a pas de vie après la mort (comme certains le pensent faussement) pourquoi tous les efforts, toutes les peines et tout l’acharnement des hommes pour acquérir pour eux-mêmes des honneurs/possessions/connaissances/expériences/souvenirs alors qu’ils vont mourir un jour et qu’ils ne pourront pas apporter ces choses avec eux?

« Comme il est sorti du ventre de sa mère, il s’en retourne nu ainsi qu’il était venu, et pour son travail n’emporte rien qu’il puisse prendre dans sa main. C’est encore là un mal grave. Il s’en va comme il était venu; et quel avantage lui revient-il d’avoir travaillé pour du vent? » (Ecclésiaste 5:15-16)

Salomon nous dit pourquoi les plaisirs de la table ne pourront pas nous satisfaire:

« Tout le travail de l’homme est pour sa bouche, et cependant son désir n’est pas satisfait. » (Ecclésiaste 6:7)

Salomon nous dit pourquoi les plaisirs et divertissements de ce monde ne pourront pas nous satisfaire:

« … l’œil n’est jamais rassasié de voir, ni l’oreille lasse d’entendre. » (Ecclésiaste 1:8)

« Et voici, cela aussi est vanité. J’ai dit au rire: Tu es déraison; et à la joie: Que fait-elle? » (Ecclésiaste 2:2)

Salomon nous dit pourquoi les poursuites intellectuelles et une grande connaissance (des choses de ce monde) ne pourront pas nous satisfaire:

« … l’homme ne puisse pas saisir l’oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin. » (Ecclésiaste 3:11)

« Car avec beaucoup de sagesse on a beaucoup de chagrin, et celui qui augmente sa science augmente sa douleur. » (Ecclésiaste 1:18)

« … on ne finirait pas, si l’on voulait faire un grand nombre de livres, et beaucoup d’étude est une fatigue pour le corps. » (Ecclésiaste 12:12b)

Salomon, qui était EXTRÊMEMENT riche, nous dit pourquoi les richesses ne pourront pas nous satisfaire:

« Celui qui aime l’argent n’est pas rassasié par l’argent, et celui qui aime les richesses n’en profite pas. C’est encore là une vanité. Quand le bien abonde, ceux qui le mangent abondent; et quel avantage en revient-il à son possesseur, sinon qu’il le voit de ses yeux? » (Ecclésiaste 5:10-11)

Si quelqu’un prétend qu’un jour sur cette terre quelque chose de « nouveau » (ex. une « nouvelle » philosophie) pourrait apparaître qui donnerait un sens à notre existence, Salomon nous rappelle ceci:

« Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. S’il est une chose dont on dise: Vois ceci, c’est nouveau! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés. » (Ecclésiaste 1:9-10)

Prétends-tu que tu pourras :

– avoir plus de plaisir conjugal/sexuel que Salomon?

– acquérir plus de sagesse et de connaissances que Salomon?

– acquérir plus de richesses que Salomon?

– obtenir une plus grande renommée et gloire que Salomon?

– une meilleure carrière professionnelle que Salomon?

– démontrer plus de créativité que Salomon?

– bâtir des plus grandes oeuvres que Salomon?

S’il y avait une personne sur cette terre qui avait les moyens pour trouver le bonheur sur cette terre c’était Salomon. Prétends-tu pouvoir arriver à une meilleure conclusion que lui (Ecclésiaste 12:13-14)? Chercher le véritable bonheur dans cette vie sans avoir Dieu au centre de ton existence mènera à un échec et à une déception amère…. et ce qui est bien pire (!!!!) c’est que celui qui n’a pas été réconcilié à Dieu à travers la mort expiatoire (Hébreux 9:22, Éphésiens 5:2, Hébreux 10:12) de Jésus-Christ, le Fils de Dieu et seul médiateur entre Dieu et les hommes (1 Timothée 2:5), sera jugé après la mort (Hébreux 9:27) et condamné par le Dieu glorieux à une éternité de souffrances intenses et continuelles (Matthieu 25:46) dans le corps et l’âme (aucun espoir, aucun futur prometteur, aucun soulagement, aucune consolation, aucune amélioration de son sort, aucune source de joie/plaisir, aucune paix, aucune façon de changer ses circonstances, aucune façon d’oublier ses souffrances, aucun repos possible, aucune possibilité de satisfaire ses besoins/désirs, aucune nourriture, aucune communion fraternelle avec des amis, la honte éternelle, etc…).

« Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu ‘il aura fait, étant dans son corps. Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes… Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: SOYEZ RÉCONCILIÉS AVEC DIEU! » (2 Corinthiens 5:10-11a, 20)

Jésus-Christ : « Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. » (Marc 1:15b)

« Je vous rappelle, frères, l’ÉVANGILE que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que CHRIST EST MORT POUR NOS PÉCHÉS, selon les Écritures; qu’il a été enseveli, et qu’IL EST RESSUSCITÉ LE TROISIÈME JOUR, selon les Écritures. » (1 Corinthiens 15:1-4)

Salomon avait écrit ceci concernant les hommes insouciants face à un jugement futur : « Qui [parmi les hommes] connaît que le souffle des fils de l’homme monte en haut [vers le Créateur – voir Ecclésiaste 12:9], et que le souffle de la bête descend en bas dans la terre? » (ma paraphrase d’Ecclésiaste 3:21) Ce qui était vrai à l’époque de Salomon est aussi vrai aujourd’hui.

Voir aussi :

Livre d’Ecclésiaste : une intro rapide

Ecclésiaste 1:1-11

Ecclésiaste 1:12-18

Ecclésiaste 2:1-26

Ecclésiaste 3:1-17

Étude du livre d’Ecclésiaste : documents utiles en français

Ecclésiaste : des commentaires recommandés

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s