Livre électronique gratuit : autobiographie de George Müller (en français)

À travers Google Books, j’avais pu récemment trouver en format électronique l’autobiographie d’un grand homme de prière du passé, George Müller. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas George Müller, voici quelques informations rapides tirées de Wikipedia:

220px-George_MullerGeorge Müller (Allemand – nom de naissance: Johann Georg Ferdinand Müller) (27 septembre 1805 – 10 mars 1898), un chrétien et directeur de l’orphelinat Ashley Down à Bristol en Angleterre, prit en charge dans sa vie environ 18 500 orphelins. Il était bien connu pour avoir fourni une éducation aux enfants sous sa garde, au point où il a été accusé d’élever les pauvres au-dessus de leur situation naturelle dans la vie. Il a également créé 117 écoles qui ont offert une éducation chrétienne à plus de 120 000 enfants dont un grand nombre d’entre eux étaient orphelins. Il fut l’une des figures prééminentes des « frères larges » au sein des assemblées de frères.

Müller est né en Kroppenstaedt (maintenant Kroppenstedt), un village près de Halberstadt dans le royaume de Prusse. En 1810, la famille Muller s’installe à proximité d’Heimersleben où le père de Müller a été nommé percepteur d’impôts. Le début de sa vie n’a pas été marquée par la miséricorde, au contraire il était un adepte du vol, du mensonge ainsi que des jeux de hasard. À l’âge de 10 ans, Müller volait à travers son père l’argent du gouvernement. Alors que sa mère était mourante, lui, à 14 ans, jouait aux cartes avec des amis et s’enivrait. Le père de Müller espérait lui donner une éducation religieuse qui lui permettrait de prendre une position lucrative en tant que pasteur de l’Église d’État. Il a étudié la théologie à l’Université de Halle et y rencontra un autre étudiant (Beta) qui l’invita à une cellule de prière chrétienne. Là, il a été bien accueilli, et il a commencé à lire régulièrement la Bible et discuta sur le christianisme avec les autres personnes qui participaient aux réunions. Après avoir vu un homme à prier Dieu à genoux, il fut convaincu de son besoin personnel de salut. Dès son retour chez lui il est allé à son lit et se mit à genoux et pria. Il a demandé à Dieu de l’aider dans sa vie et de le bénir partout où il allait et de lui pardonner ses péchés. Il arrêta immédiatement de boire, de voler et de mentir et développa le désir de devenir missionnaire. Il commença à prêcher régulièrement dans les églises alentour et continua de se réunir avec les autres églises.

Müller déménagea à Bristol en 1832 pour commencer à travailler à la Chapelle de Bethesda. Avec Henry Craik, il continua à prêcher jusqu’à sa mort bien qu’il ait été dévoué à ses autres ministères. En 1834, il fonde l’Institution des Connaissances Bibliques pour la Maison et à l’Étranger, dans le but d’aider les écoles chrétiennes et les missionnaires, la distribution de la Bible et tracts sur le christianisme, et fournir l’école régulière, l’école du dimanche et l’école pour adultes tous sur un fondement biblique. À la fin février 1835, il y avait cinq écoles de jour – deux pour les garçons et trois pour les filles. Ne recevant pas le soutien du gouvernement mais uniquement les dons non sollicités, cette organisation a reçu et déboursé 1 381 171 de livres Sterling (environ 2 718 844 US $) – environ l’équivalent de 90 millions de livres Sterling aujourd’hui – au moment de la mort de Müller, principalement pour soutenir les orphelinats et de distribuer environ 285 407 bibles, 1 459 506 Nouveaux Testaments et 244 351 autres textes religieux, qui ont été traduits dans une vingtaine d’autres langues. L’argent a été également utilisé pour soutenir d’autres « missionnaires » dans le monde entier tel que Hudson Taylor. Le travail se poursuit à ce jour.

Malgré tout cela Müller n’a jamais fait de demande pour un soutien financier, et il ne s’est pas endetté bien que le coût de construction des cinq maisons s’élevait à plus de 100 000 livres Sterling. Plusieurs fois, il a reçu des dons de nourriture non sollicités quelques heures seulement avant le repas des enfants, ce qui renforça sa foi en Dieu. Par exemple, lors d’une occasion (bien documentée), ils remerciaient Dieu pour le petit déjeuner quand tous les enfants étaient assis à la table et bien qu’il n’y avait rien à manger dans la maison. À la fin de la prière, le boulanger frappa à la porte avec suffisamment de pains frais pour nourrir tout le monde.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/George_M%C3%BCller

Son autobiographie, « Exposé de quelques-unes des dispensations de Dieu envers George Müller », est disponible pour lecture gratuite ou téléchargement gratuit à l’adresse web suivante:

http://books.google.fr/books?id=xGUOAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

Note : pour télécharger ce document, il faut : 1) placer le curseur de la souris sur le bouton rouge (« LIVRE NUMÉRIQUE – GRATUIT »), 2) placer le curseur sur « PDF » (en lettres bleues après le mot « télécharger ») et 3) cliquer sur le bouton gauche de la souris

*********************************

Voir assi:

Livres chrétiens

George Müller, la doctrine biblique de l’élection et la « perte du salut »

Vidéo Youtube: Biographie de George Müller (1805-1895), grand homme de prière

Jujii Ishii, le George Muller du Japon

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s