Livres électroniques gratuits: oeuvres de Pierre Viret (1511-1571)

Utilisant le site Google Livres, j’avais pu récemment trouver en format électronique différents ouvrages du Réformateur Pierre Viret (1511-1571). Il a été appelé par certains le Réformateur oublié (« the forgotten Reformer »). Pour ceux et celles qui ne connaissent pas Pierre Viret, voici quelques informations rapides tirées de Wikipédia:

200px-PierreViretPierre Viret (Orbe, 1511 – Orthez, 1571) est un réformateur vaudois et une figure importante de la Réforme protestante, il est le seul réformateur francophone originaire de la Suisse romande. Ses parents le destinent à la prêtrise. Après avoir effectué ses classes à Orbe, il part étudier en 1527 au Collège de Montaigu à Paris. C’est pendant ses études qu’à la lecture des œuvres de Martin Luther, il entre en contact avec les idées de la Réformation. Lors de son retour à Orbe en 1530, après ses études, il est convaincu de devenir prédicateur par Guillaume Farel. Le 6 mai 1531, il fait son premier prêche dans sa ville natale, dont il sera le prédicant pendant deux ans. En parallèle, il parcourt le Pays de Vaud et étend son apostolat à Grandson, Avenches et Payerne.

Appelé à Neuchâtel, il élabore avec Farel, Olivétan, Antoine Marcourt et Pierre de Vingle une stratégie en quatre axes : la diffusion de placards dénonçant les abus de l’Église, la publication de pamphlets, la prédication publique et la disputatio. Nommé pasteur à Lausanne au début 1536, il dirige en grande partie, à la demande de Leurs Excellences de Berne, du 1er au 8 octobre 1536, la dispute de Lausanne, qui met en opposition à la cathédrale 174 prêtres catholiques face à une poignée de Réformateurs dont Pierre Viret, Guillaume Farel et Jean Calvin. À la suite de celle-ci, plusieurs moines et chanoines se rallient à la Réformation. Berne, considérant la victoire des Réformateurs, promulgue un mandement interdisant de célébrer la messe. Ce mandement et les édits ultérieurs font basculer le Pays de Vaud dans la Réformation. Viret est nommé second pasteur de Lausanne, la première place ayant été réservée à l’ancien moine français Pierre Caroli.

L’année suivante, Viret commence son activité d’enseignant à l’Académie de Lausanne (Schola Lausannensis), école de théologie récemment fondée par les Bernois. Viret prend la place de premier pasteur. Les relations entre Leurs Excellences et Pierre Viret deviennent par la suite tendues. Viret souhaite une Église indépendante des institutions politiques mais placée sous la protection de l’État. Il demande de pouvoir examiner préalablement la foi et les mœurs de ceux qui se présentent à la communion. Leurs Excellences de Berne estiment que ce contrôle leur appartient. D’autres divergences apparaissent concernant le catéchisme et la liturgie. En 1559, à l’issue de son bras de fer avec les Bernois, il est enfermé trois jours au château Saint-Maire. Il est destitué de ses fonctions. Il part alors pour Genève le 2 mars, où il exerce comme prédicateur et dont il reçoit la bourgeoisie le 25 décembre, en même temps que Jean Calvin. En septembre 1561, pour des raisons de santé et pour consolider les Églises du Sud de la France, il quitte Genève pour Nîmes et occupe le poste de professeur de théologie à l’Académie de la ville jusqu’en 1562. Il va ensuite à Lyon de 1562 à 1565. Il y préside en 1563 le quatrième synode national des Églises réformées de France. Les Jésuites lyonnais, essayant d’affaiblir le parti réformé, parviennent à faire expulser Viret en 1565. Il part donc pour Orange, principauté indépendante sous la protection de Guillaume de Nassau, puis à Montpellier en décembre 15661. Expulsé de France, il passe les dernières années de sa vie à l’invitation de Jeanne d’Albret en Navarre, et enseigne à l’Académie d’Orthez. Le 4 mai 1569, le duc d’Anjou, futur Henri III, donne l’ordre de s’emparer du Béarn, afin d’en extirper l’« hérésie ». Viret est emprisonné jusqu’à ce que Gabriel Ier de Montgommery reconquière les États de la reine. Viret, libre, poursuit alors sa mission jusqu’à sa mort en 1571.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Viret

Il existe présentement aux États-Unis le « Pierre Viret Association » (cliquez ici).

Un frère-en-Christ européen a récemment publié sur son blogue des articles concernant Pierre Viret:

http://bernardchretienconfessant.wordpress.com/2014/01/18/pierre-viret-reformateur/

http://bernardchretienconfessant.wordpress.com/2014/01/18/premiere-biographie-de-pierre-viret-en-anglais/

Un grand nombre de ses ouvrages sont présentement disponibles pour lecture gratuite ou téléchargement gratuit à partir du site Google Livres (cliquez sur les liens suivants):

« Dialogues du désordre qui est à présent au monde » (Livre numérique Google)

« La nécromance papale faite par dialogues » (Livre numérique Google)

« Admonition et consolation aux fidèles qui délibèrent de sortir d’entre les papistes » (Livre numérique Google)

« Métamorphose chrétienne, faite par dialogues » (Livre numérique Google)

« Des actes des vrais successeurs de Jésus-Christ et de ses apôtres » (Livre numérique Google)

« De la vertu et usage du ministère de la Parole de Dieu et des sacrements » (Livre numérique Google)

« Exposition de l’oraison de notre Seigneur » (Livre numérique Google)

« Exposition familière faite par dialogues sur le Symbole des Apôtres » (Livre numérique Google)

« La physique papale, faite par dialogues » (Livre numérique Google)

« Petit traité de l’usage de la salutation angélique et de l’origine des chapelets » (Livre numérique Google)

« Du devoir et du besoin qu’ont les hommes à s’enquérir de la volonté de Dieu par Sa Parole » (Livre numérique Google)

« L’office des morts » (Livre numérique Google)

« Exposition familière sur les dix commandements de la Loi » (Livre numérique Google)

« De la nature et diversité des voeux » (Livre numérique Google)

« De l’état, de la conférence, de l’autorité, puissance, prescription et succession tant de la vraie que de la fausse église » (Livre numérique Google)

« De la vraie et fausse religion, touchant les voeuxs et les serments licites et illicites » (Livre numérique Google)

« Exposition de la doctrine de la foi chrétienne, touchant la vraie connaissance et le vrai service de Dieu » (Livre numérique Google)

« Instruction chrétienne et somme générale de la doctrine des Saintes Écritures » (Livre numérique Google)

« Satire Chrétienne de la cuisine papale » (Livre numérique Google)

« Le Requiescant in pace* de purgatoire: fait par dialogues … » (Livre numérique Google)

* en français, on traduit Requiescat in pace par « Repose en paix » (REP) (source: fr.wikipedia.org)

« Les cautèles canons et cérémonies de la messe » (Livre numérique Google)

« Le monde à l’empire et le monde démoniaque, fait par dialogues » (Livre numérique Google)

« Épître pour consoler les fidèles qui souffrent pour le Nom de Jésus » (Livre numérique Google)

Utilisant le site http://www.archive.org, j’avais aussi trouvé en format électronique deux biographies de Pierre Viret et aussi une sorte d’autobiographie:

« Pierre Viret, le réformateur vaudois: biographie populaire (1864) » (Livre numérique Google)

« Farel, Froment, Viret: réformateurs religieux au XVIe siècle (1835) » (Livre numérique Google)

« Pierre Viret d’après lui-même; pages extraites des oeuvres du réformateur à l’occasion du quatrième centenaire de sa naissance. Pub. sous les auspices de la Société vaudoise de théologie par Charles Schnetzler, Henri Vuilleumier et Alfred Schroeder, avec la collaboration d’Eugène Choisy et de Philippe Godet (1911) » (Livre numérique Google)

Note : pour télécharger chaque document de Google Livres, il faut : 1) placer le curseur de la souris sur le bouton rouge (« LIVRE NUMÉRIQUE – GRATUIT »), 2) placer le curseur sur « PDF » (en lettres bleues après le mot « télécharger ») et 3) cliquer sur le bouton gauche de la souris… pour télécharger chaque document du site archive.org, il faut choisir parmi les options (ex. PDF, EPUB) qui se trouvent dans la section « View the book » qui se trouve à gauche

Avertissement : je ne serais pas nécessairement d’accord avec toutes les opinions exprimées par M. Viret, un pédobaptiste… svp utilisez du discernement (1 Thess. 5:21)… mes croyances bibliques sont résumées dans la Confession de foi baptiste de Londres 1689 (pour la lire: cliquez ici)

*************************************

Voir aussi:

Livres chrétiens

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s