Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la quatrième bête (1re partie)

p123« Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. » (Daniel 7:7)

Récemment, j’avais trouvé une thèse protestante du 19e siècle (président de la thèse : le professeur Adolphe Monod) que j’ai lue et que j’ai vraiment appréciée. Le titre de cette thèse: « L’inspiration du livre de Daniel, prouvée par l’accomplissement des prophéties renfermées dans le chapitre VII » (pour le lire ou télécharger gratuitement: cliquez ici).  Je vais citer des paragraphes de cette thèse traitant de l’identité de la quatrième des 4 bêtes de la vision décrite dans le chapitre 7 du livre de Daniel:

« Les scènes prophétiques que nous venons de parcourir, aboutissent à la chute des trois premières monarchies [babylonienne, médo-perse, grecque]. En voyant l’ordre, la méthode, la clarté et la précision avec laquelle Daniel décrit toutes ces révolutions qui devaient changer la face du monde, l’on se demande: est-il possible d’attribuer à une coïncidence fortuite l’accomplissement des prédictions si nombreuses et si détaillées? Le rapport qui existe entre les époques assignées et les événements, prouve que ces prophéties ne peuvent pas être l’effet du hasard. En effet, comment supposer que Daniel, sans le secours de l’Esprit de Dieu, ait pu faire, 600 ans avant Jésus-Christ, l’histoire du monde jusqu’à la venue de Notre-Seigneur? comment aurait-il pu prédire que l’empire des Perses succéderait à celui des Chaldéens, et celui des Grecs à celui des Perses? Comment Daniel aurait-il pu tracer avec tant de ressemblance le portrait du roi de Macédoine et la rapidité de ses conquêtes, qu’il marque d’une manière si admirable, en disant qu’il ne touchait pas à terre (1) ? comment aurait-il pu savoir qu’Alexandre, quoiqu’il eût un frère et un fils, n’aurait pas de successeur né de son sang? que son royaume serait divisé en quatre, et que l’un de ces empires serait à l’Orient, l’autre au Couchant, l’un au Midi, l’autre au Nord. Enfin, comment Daniel aurait-il pu prédire que ces trois grandes monarchies commenceraient 605 ans avant Jésus-Christ, et finiraient 65 ans avant Lui; et qu’arrivées à ce point, elles n’iraient pas plus loin, mais qu’elles seraient soumises aux Romains? Ainsi donc, puisque les prédictions de Daniel ne peuvent pas être l’effet du hasard, nous concluons qu’il était un homme suscité de Dieu pour instruire l’humanité des choses qui devaient se passer dans l’église et dans le monde jusqu’à l’établissement du royaume de Dieu et de son Christ. »

(1) Daniel, VIII, 5.

« Daniel ne donne pas de nom à la quatrième bête; il la distingue des autres en disant qu’elle était épouvantable, affreuse, très forte, qu’elle dévorerait et foulerait la terre. Cette bête a dix cornes; au milieu de ces dix il s’en élève une petite, qui en abattrait trois des premières. Dans la statue de Nébucadnetzar [vision de Daniel chapitre 2], ce sont les jambes de fer qui figurent cette monarchie. »

« A cette description de Daniel, qui ne reconnaîtrait la puissance Romaine dont le poids oppressa le monde pendant plusieurs siècles, et ses féroces successeurs [invasions barbares, goths] qui, après avoir renversé l’empire d’Occident, fondèrent dans l’enceinte de son territoire dix nouvelles monarchies. Dès que les phalanges Greco-Macédoniennes eurent rempli le monde du bruit de leur gloire et du fracas de leurs armes, les aigles romaines déployèrent leurs envergures, et Rome recueillit dans son sein les débris de l’empire du grand Macédonien. La vaste monarchie des Grecs n’est plus qu’une province romaine. Jamais nation n’avait été aussi terrible, aussi cruelle, aussi oppressive et aussi portée à tout écraser que celle des Romains. Forte comme le fer, elle envahit tous les royaumes, opprima tous les peuples; et dès qu’on lui résistait, on sentait que son joug était de fer. En parlant de cette monarchie , saint Jérôme dit que la prophétie n’a pas voulu donner de nom à cet empire, afin que tout ce qu’il y a de féroce puisse y être attribué. Ses conquêtes commencèrent sous les consuls et les dictateurs, et finirent sous les empereurs. L’empire romain mit sous sa domination non-seulement tout ce qui restait des autres monarchies, mais ce qui ne leur avait jamais été soumis. La grandeur des Chaldéens, des Perses et des Grecs ne fut rien en comparaison de celle des Romains, une fois qu’ils eurent élevé leur empire sur les ruines des trois premières monarchies. »

ag_carte_2siecle« Cette bête avait dix cornes* (2). Dès que les Romains se crurent affermis, alors commencèrent les invasions des nations barbares. Quatre cents ans après Jésus-Christ, à un signal donné, semblables à des essaims, des hommes belliqueux de l’Allemagne, de la Pologne, de la Suède et de la Russie, passèrent le Danube, le Rhin, envahirent l’empire romain, s’établirent d’un bout de l’empire à l’autre, et, selon la prédiction de Daniel, élevèrent sur les débris de cet empire dix nouvelles monarchies, qui devaient dans la suite donner le pouvoir à la petite corne qui s’élevait en silence au milieu d’elles. Voici ce que nous dit saint Jérôme à ce sujet: « Quand l’empire romain sera détruit, il y aura dix rois qui se le partageront; et après cela, il s’élèvera un onzième royaume qui sera petit en commençant; il surmontera trois des dix premiers rois; et quand il les aura détruits, les autres se soumettront à lui. » Ces dix royaumes étant renfermés dans l’ancien territoire de l’empire d’Occident, on doit de nos jours leur assigner les mêmes limites , savoir : le Rhin et le Danube. »

Saint Jérôme (347-420) avait écrit ceci à propos de la prophétie de Daniel chapitre 7 : "Quand l'empire romain [dans son esprit : la quatriême bête] sera détruit, il y aura dix rois qui se le partageront; et après cela, il s'élèvera un onzième royaume qui sera petit en commençant; il surmontera trois des dix premiers rois; et quand il les aura détruits, les autres se soumettront à lui. "

Saint Jérôme (347-420) avait écrit ceci à propos de la prophétie de Daniel chapitre 7 : « Quand l’empire romain [dans son esprit : la quatriême bête dans la vision] sera détruit, il y aura dix rois qui se le partageront; et après cela, il s’élèvera un onzième royaume qui sera petit en commençant; il surmontera trois des dix premiers rois; et quand il les aura détruits, les autres se soumettront à lui. « 

* dans le langage prophétique de la Bible, une corne peut représenter un roi ou une lignée de rois (dynastie, royaume)

(2) Ce sont dix rois qui doivent s’élever de ce royaume

« L’historien Machiavel (qui travailla sans le savoir à l’interprétation des prophéties) est le premier qui nous ait donné l’énumération de ces dix royaumes. Depuis, ce même catalogue a été répété par ceux qui se sont occupés de l’étude des prophéties. Le savant chronologiste l’évèque Lloyd nous donne la même énumération, en suivant l’ordre chronologique. Voici quels étaient les dix royaumes fondés par les barbares, d’après le témoignage des historiens et des commentateurs. »

« 1. Les Huns en Hongrie, vers l’an 356; 2. les Ostrogoths en Mresie , 377; 3. les Visigoths en Pannonie, 378; 4. les Francs en France, 407; 5. les Vandales en Afrique, 407; 6. les Suèves et les Alains en Gascogne et en Espagne, 407; 7. les Bourguignons en Bourgogne, 407; 8. les Hérules et les Thuringes en Italie, 476; 9. les Saxons en Bretagne, 476; 10. les Lombards dans le nord de la Germanie, 483; en Hongrie, 526. Ce sont les dix cornes de la bête, les dix doigts de la statue. Voilà les décrets de Dieu qui se sont accomplis. Voilà comme les générations qui ne pensaient qu’à exécuter leur propre volonté, ont été les instruments de la justice de Dieu pour accomplir ce qu’il avait résolu. En voyant le rapport qu’il y a entre l’histoire et la propbétie, toute bouche sera close pour argumenter contre Daniel, Prophète; et l’on sera forcé d’avouer que le doigt de Dieu est là! »

Grandes_Invasions_Empire_romainVoir aussi :

Livres chrétiens

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la première bête (1re partie)

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la deuxième bête (1re partie)

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la troisième bête (1re partie)

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s