Contenus d’un document électronique gratuit : « L’Antéchrist » (1838) d’un auteur anonyme

(Note : concernant l’identité de l’Antéchrist, je donne ma conviction personnelle; ce n’est pas la conviction officielle de l’assemblée que je fréquente; aucune personne ou institution est officiellement nommée par cette assemblée chrétienne comme étant la petite corne ou fils de perdition ou l’Antéchrist; je connais des frères-en-Christ et soeurs-en-Christ zélé(e)s qui ne partagent pas à l’heure actuelle la même conviction que moi)

chi-xi-stigma-666(Note : j’ai copié cette image sans permission en raison de la qualité de l’image et des symboles présentés; je ne suis pas nécessairement d’accord avec les contenus et opinions présentées sur le site web où j’ai trouvé cette image… 1 Thessaloniciens 5:21)

Il y a quelques mois, en faisant des recherches pour des livres chrétiens électroniques gratuits et en français, j’avais trouvé un document assez court sur le sujet de l’antéchrist (ou « antichrist ») par un auteur anonyme (fort probablement un suisse) du 19e siècle. Je l’ai lu ce matin et j’ai apprécié sa présentation BIBLIQUE du sujet. Beaucoup d’ouvrages qui traitent du même sujet sont remplis de sensationalisme hollywoodien et de spéculations vaines. D’autres, n’ayant pas un véritable souci d’honorer Dieu et de bien interpréter le passage, préfèrent balayer le sujet sous le tapis pour ne pas nuire à leurs agendas écuméniques et/ou politiques (ex. reconstructionnisme, postmillénarisme naïf). Même si je ne suis pas nécessairement d’accord avec chaque interprétation donnée* aux versets cités et quoi que j’aurais aimé que l’auteur ait insisté sur le fait que le « temple de Dieu »** de 2 Thessaloniciens ne fait nullement référence à un temple physique à Jérusalem du passé ou à un temple physique qui sera reconstruit dans le futur (réfutant par conséquent et en même temps le futurisme dispensationaliste et le prétérisme), je juge utile et profitable non seulement la mention de ce petit ouvrage mais aussi la publication de ses contenus directement sur l’Internet.

* je préfère croire par exemple l’opinion traditionnelle des baptistes et protestants du passé ainsi que les « pères » de l’Église (ex. Tertullien) que le « celui qui retient » fait précisément référence à la lignée des césars romains et le « ce qui le retient » fait référence à la continuation de l’empire romain sous sa forme païenne; mais je trouve quand même son interprétation intéressante et même complémentaire; les chrétiens Thessaloniciens avaient déjà été accusés (faussement) de sédition face à César (Actes chapitre 17) alors on peut comprendre la discrétion de Paul de ne pas mentionner que le gouvernement de César allait prendre fin dans sa deuxième épître aux Thessaloniciens (deuxième chapitre); il n’avait aucune raison de cacher le Saint-Esprit (mentionné explicitement dans le même chapitre) si le Saint-Esprit était le « ce qui le retient » et le « celui qui le retient »

** j’avais pris la peine il y a quelques années de faire une étude approfondie (en anglais) sur le « temple de Dieu » de 2 Thessaloniciens chapitre 2 en regardant de près les mots grecs utilisés par Paul dans tous ses écrits et tout ce qui est dit du temple dans le Nouveau Testament en tenant compte du contexte et des temps avant et après la Passion du Christ; j’espère (quand j’aurai le temps!) de traduire en français les contenus de ce long document; je ne fais pas d’affirmations gratuites concernant le « temple de Dieu » de 2 Thessaloniciens chapitre 2 car j’ai étudié le sujet; avez-vous fait la même chose? Étudiants de la Bible, je vous encourage à le faire. En attendant le moment que je pourrai me libérer pour m’attaquer à la traduction en français de mon étude du « temple de Dieu », je fournis ici pour ceux et celles qui comprennent l’anglais le lien d’un vidéo d’une heure produit par un adventiste du septième jour (cliquez ici pour lire mes pensées sur certaines croyances des adventistes) que j’ai regardé et que je juge très utile concernant la réfutation de la fausse idée d’un futur temple reconstruit à Jérusalem:

************************

Voici les contenus de cet ouvrage:

L’ANTÉCHRIST.

Vous, qui tenez cette feuille, chrétiens, baptisés grecs, catholiques ou protestans, vous croyez à la divine inspiration de la Bible et, par conséquent, à la vérité de ses enseignements. Je ne viens donc pas argumenter pour établir à vos yeux la réalité de l’Antéchrist prédit par saint Paul, mais nous allons méditer ensemble ce qu’en a dit l’apôtre, afin qu’ensemble nous puissions découvrir quels sont les caractères de cet ennemi de Dieu, de Christ et de la vérité. Prenons, l’une après l’autre, les paroles de la prophétie dans la Bible, tirons-en des conséquences naturelles, rigoureuses, et qu’ensuite chacun de vous en cherche l’application dans l’histoire.

 Voici dans son entier cette prédiction que saint Paul, inspiré, par l’Esprit de Dieu, adresse aux Thessaloniciens d’abord et à nous-mêmes qui plus tard devions lire son épître (1):

1. « Pour ce qui regarde l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, et notre réunion avec lui;

2. Nous vous prions, mes frères, de ne vous pas laisser ébranler facilement dans vos pensées, et de ne vous point troubler par quelque inspiration, ou par des paroles, ou par quelques lettres qu’on dirait venir de notre part, comme si le jour de Christ était proche.

3. Que personne ne vous séduise en aucune manière; car ce jour-là ne viendra point que la révolte ne soit arrivée auparavant, et qu’on n’ait vu paraître l’homme de péché, le fils de perdition;

4. Qui s’oppose et qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu, ou qu’on adore, jusqu’à s’asseoir comme un Dieu dans le temple de Dieu, voulant passer pour un Dieu.

5. Ne vous souvient-il pas que je vous disais ces choses lorsque j’étais encore avec vous?

6. Et vous savez ce qui le retient présentement, afin qu’il ne soit manifesté que dans son temps.

7. Car le mystère d’iniquité se forme déjà; il faut seulement que celui qui lui fait obstacle présentement, soit détruit.

8. Et alors se dévoilera ce méchant, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il abolira par l’éclat de son avènement.

9. Ce méchant viendra avec la force de Satan, avec toute sorte de puissance, avec des signes et de faux miracles.

10. Et avec toutes les séductions qui portent à l’iniquité ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont point reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.

11. C’est pourquoi Dieu leur enverra un esprit qui donne efficace au mensonge, en sorte qu’ils croiront au mensonge.»

(1) II Thess. II. 1 à 11.

Maintenant reprenons cette prophétie et développons-en les diverses parties dans leur ordre chronologique:

Verset 7. « Car le mystère d’iniquité se forme déjà. »

Verset 8. « Et alors se dévoilera ce méchant que le Seigneur…. abolira par l’éclat de son avènement. »

Le rapprochement de ces deux versets révèle une circonstance importante. Puisque, d’après le verset 7, le mystère de l’Antéchrist se formait déjà du temps de Saint Paul, et que, d’après le verset 8, ce méchant ne doit être aboli qu’à l’avènement de Jésus-Christ, c’est-à-dire à la fin du monde, il résulte de là que cet Antéchrist devait exister durant un grand nombre de siècles, et qu’il existe de nos jours depuis dix-huit cents ans. Cette conclusion est claire et rigoureuse. Donc, pour nous, chrétiens, qui croyons à l’inspiration de la Bible, le fait n’est pas douteux, l’Antéchrist a déjà existé, il existe aujourd’hui, il existera encore. Mais quel est-il? Est-ce un homme ou une succession d’hommes? Ce ne peut être que l’un des deux. Or, il n’existe pas sur la terre (que je sache, du moins) un homme qui vive depuis le temps de saint Paul, depuis dix-huit siècles. Il ne reste donc possible que la seconde supposition, c’est que l’Antéchrist a été une succession d’hommes sur la terre. Première conclusion.

Ainsi, lecteurs chrétiens, qui croyez à la vérité de la Parole de Dieu, vous ne sauriez mettre en doute que cette prédiction se soit réalisée. Vous n’avez plus qu’à ouvrir l’histoire. Ce soin vous regarde; pour nous, nous n’avons d’autre tâche que de développer le texte de la prophétie, et nous le reprenons.

Verset 7. « Le mystère d’iniquité se forme déjà, il faut seulement que celui qui lui fait obstacle présentement, soit détruit. »

Quel était l’homme qui faisait obstacle à l’Antéchrist ? Examinons; car si nous parvenons à le connaître, sa découverte pourra peut-être nous conduire à celle de l’Antéchrist lui-même.

D’abord le caractère de l’Antéchrist, à son tour, nous aidera à découvrir quel est celui qui lui faisait opposition. En effet, quoique cet homme de péché fût ennemi de Christ, il devait cependant, d’après la prophétie, se dire son ami en se plaçant dans le temple de Dieu, venant avec des miracles et des séductions, dans le but, sans doute, d’attirer à lui les chrétiens. Dès lors il devait avoir pour opposant ou un incrédule qui combattait sa foi apparente, ou un croyant qui résistait à sa secrète hypocrisie. Dans les deux suppositions, cet opposant, qui nous est dit avoir assez d’autorité pour entraver le développement du mystère d’iniquité, ne pouvait être qu’un homme éminent; dans le premier cas, éminent en puissance terrestre, tel qu’un empereur; dans le second, éminent en puissance spirituelle, tel qu’un des apôtres. Ainsi, ce devait être ou Néron, régnant à cette époque, et mort en l’an 68, ou l’un des trois apôtres vivant alors : Jean, mort en 99, Paul, mort en 66, ou enfin Pierre, mort dans la même année. Dans toutes ces hypothèses différentes, Pierre étant mort le premier, nous pourrons tirer cette conclusion : Ce ne fut qu’après la mort de S. Pierre que durent éclore et grandir avec moins d’entraves les projets ambitieux de la succession d’Antéchrist.

Verset 4. « Le fils de perdition qui s’oppose… qui s’élève… jusqu’à s’asseoir comme un Dieu, etc. »

Ces trois mots: s’oppose — s’élève — et jusqu’à s’asseoir, ces trois mots indiquent, par leur ordre, une élévation graduelle de cet Antechrist. C’est un mystère, est-il dit d’abord; il se dévoile, ajoute ensuite saint Paul; enfin il devient si puissant qu’il fait presque des miracles. On comprend, en effet, qu’il eût été difficile aux temps apostoliques d’établir tout-à-coup une monstruosité telle que de faire honorer, parmi les chrétiens, un homme comme un Dieu, et que ce ne fût qu’insensiblement que cette doctrine et toutes celles de l’Antéchrist durent s’accréditer. Donc, troisième conclusion, les empiétemens de cet Antéchrist durent être d’abord insensibles, ensuite plus patents, enfin manifestes, et ainsi n’être reconnus que dans les derniers temps. Que le lecteur cherche s’il les trouve aujourd’hui; pour moi, je poursuis mon simple examen.

Verset 8. « Alors se dévoilera ce méchant, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il abolira par l’éclat de son avènement. »

Si le Seigneur doit détruire et plus tard abolir ce méchant, il y aura donc durée dans sa ruine. Ces deux actions l’indiquent déjà par leur succession, et la nature de la première le confirme. En effet, c’est par le souffle de sa bouche que le Seigneur doit détruire l’Antéchrist; or, ce qui sort de la bouche de Dieu c’est sa Parole. Cette expression semble donc indiquer que c’est à l’efficace de la Parole de Dieu, soufflant contre la puissance diabolique de cette succession d’hommes, que seront dûs le premier échec à leur puissance et les acheminemens à leur ruine. Mais si cette ruine doit être lente et progressive dans sa durée, son terme doit être subit et effrayant; car « notre Seigneur l’abolira par l’éclat de son avènement. » Si nous avons déjà vu sa décadence, nous n’avons pas encore vu sa chute, et nous pouvons l’attendre chaque jour. Voici donc ma quatrième conclusion: Après s’être élevé par d’insensibles progrès à d’éclatans triomphes, l’Antéchrist doit descendre par degrés insensibles à une chute éclatante.

Versets 10 à 12. « Il viendra…. avec toutes les séductions qui portent d l’iniquité ceux qui périssent…. Dieu leur enverra un esprit qui donne efficace au mensonge, en sorte qu’ils croiront au mensonge, etc. »

D’après ce passage, il paraît que cet Antéchrist ne devait pas être un ennemi déclaré du Seigneur, car il attire à lui les hommes par de faux miracles. Et pourquoi de faux miracles, si ce n’est parce qu’il devait chercher à séduire les amis du Seigneur et à passer lui-même pour son meilleur ami? Il paraît aussi que cet Antéchrist ne devait pas rester isolé sur son trône usurpé, mais aussi soumettre à ses lois une partie du genre humain pour en faire son peuple. Il paraît encore que ce peuple ne devait pas être son complice, puisqu’il en fait la dupe de ses mensonges. Enfin, l’aveuglement de ces nations dut être bien grand, puisqu’il fut donné à l’Antéchrist de faire des signes et des faux miracles pour mieux les y retenir. Pauvre peuple! qui l’éclairera? Si du moins cette prédiction de saint Paul pouvait tomber entre ses mains; le Saint-Esprit lui ouvrir les yeux et lui dire : C’est toi!

Cet Antéchrist qui devait faire de faux miracles pour appuyer sa doctrine et affermir sa puissance, serait-ce Mahomet? Mais j’ai lu le Coran, et je n’ai pas vu que le faux prophète se soit attribué le pouvoir de faire un seul miracle. Serait-ce Luther ou Calvin? Mais je ne sache pas non plus qu’ils aient prétendu avoir accompli aucun prodige. Quel est donc l’homme ou la succession d’hommes parmi ceux qui, de près ou de loin, se réclament du nom de chrétien, qui ait affiché la prétention d’avoir fait ou vu faire par les siens des miracles ? Lecteurs, qui en avez le temps, ouvrez l’histoire et cherchez, et si vous êtes assez heureux pour trouver, sachez que, d’après la Parole de Dieu, ces signes et ces prodiges soi-disant accomplis sont de faux miracles, et que leur auteur ou leur patron est l’Antéchrist lui-même.

Versets 3 et 4. « Qu’on ait vu paraître l’homme de péché, le fils de perdition, qui s’oppose et qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu, ou qu’on adore, jusqu’à s’asseoir comme un Dieu dans le temple de Dieu, voulant passer pour un Dieu. »

Ces derniers mots, voulant passer pour un Dieu, jettent quelque jour sur la prophétie de saint Paul. Remarquez qu’il n’est pas dit : Voulant passer pour Dieu, mais pour un Dieu. Cet Antéchrist ne devait donc pas se dire Dieu lui-même, cette prétention eût été par trop absurde, mais il devait s’efforcer de passer pour un Dieu ; un Dieu sur la terre, comme Dieu est Dieu dans le ciel; un Dieu qui, dans ce monde, tînt la place du vrai Dieu; enfin un lieutenant de Dieu…. Et cet homme-là, dit la Bible, sera un fils de perdition, un méchant, un homme de péché.

« Jusqu’à s’asseoir dans te temple de Dieu. »

Evidemment ce ne sera pas dans le vrai temple de Dieu, car alors il faudrait admettre que l’Antéchrist a chassé Dieu de son temple, ou qu’il y est assis à côté de lui, deux suppositions blasphématoires. Il est facile de comprendre que le sens est celui-ci : Jusqu’à s’asseoir dans ce qu’il appellera lui-même le temple de Dieu, le trône de son palais, la capitale de son empire. Mais sur quel point du globe a-t-on vu, depuis la mort de saint Pierre, une ville se poser comme la capitale du représentant de Dieu sur la terre? Où a-t-on rencontré un temple dans lequel un homme de péché se soit assis sur un trône, la tête surmontée de la couronne, non d’un roi, mais d’un Dieu? C’est ce que la prophétie de saint Paul ne dit pas, et c’est ce que le lecteur attentif et intelligent découvrira peut-être. Ici se termine notre tâche, et ici commence la tâche du lecteur. Nous avons développé la prophétie d’après la Bible, c’est à lui d’en chercher l’accomplissement dans l’histoire. Qu’il cherche donc; qu’il ouvre les yeux et prête l’oreille; Jésus a dit : Que celui qui a des yeux pour voir… voit, et que celui qui a des oreilles pour entendre… entende.

CONCLUSION GÉNÉRALE.

Lecteurs chrétiens, grecs, catholiques ou protestans, la conclusion de ce qui précède est facile à tirer. Avez-vous découvert quelque part cet Antéchrist? Vous devez le fuir et chercher ailleurs la vérité.

Si vous devez fuir la doctrine de l’Antéchrist, ce doit être pour vous attacher à celle de Christ; or, Christ vous dit dans son Evangile : Pourquoi violez-vous les commandements de Dieu par votre tradition (1)… Laissant là le commandement de Dieu, vous observez la tradition des hommes (2). — Examinez les Saintes Ecritures, car c’est par elles que vous croyez avoir la vie éternelle (3). — Quand vous priez, n’employez pas de vaines redites, comme font les païens, qui s’imaginent être exaucés en parlant beaucoup (4)

(1) Matthieu XV. 3,

(2) Marc VII. 8.

(3) Jean V. 39.

(4) Mathieu VI. 7.

Si saint Pierre était l’opposant de l’Antéchrist, c’est à la doctrine de saint Pierre que vous, chrétiens, devez vous attacher;  or, saint Pierre, dans ses épîtres, a dit: « Vous avez été rachetés…. non par des choses périssables, comme l’argent ou l’or; mais par le précieux sang de Christ (1). » « Le baptême qui nous sauve n’est pas celui qui nettoie les souillures du corps, mais c’est l’engagement d’une bonne conscience devant Dieu (2). »

(1) I. Pierre I. 18 et 19.

(2) I. Pierre III. 21,

Si saint Paul veut vous mettre en garde contre les erreurs répandues par l’homme de péché, c’est donc les vérités annoncées par saint Paul que vous, chrétiens, vous devez croire; or, saint Paul, dans ses écrits, vous déclare que « personne ne sera justifié devant Dieu par les œuvres de la loi… ils sont justifiés gratuitement par la grâce, par la rédemption qui est en Jésus-Christ (3). » — « Que personne ne vous condamne pour le manger ou pour le boire (4).» « Mangez de tout ce qui se vend à la boucherie (5)… » « Tout ce que Dieu a créé est bon et rien n’est à rejeter, pourvu qu’on en use avec action de grâce (6).»

(3) Romains III. 20 et 21.

(4) Colossiens II. 18.

(5) I. Cor. VIII. 25.

(6) I. Tim. IV. 4.

« Que personne ne vous fasse perdre le fruit de votre course, sous prétexte d’humilité, pour aller rendre au culte aux anges (1) »…. « Il n’y a qu’un seul intercesseur entre Dieu et les hommes, savoir, Jésus-Christ (2). » Enfin, chrétiens, tout se réduit à ce mot : Si vous devez fuir les doctrines, les exemples de l’Antechrist, ce doit être pour vous attacher aux exemples et aux doctrines de Christ lui-même; or, il existe un Livre qui, seul, les renferme. Là est toute la vérité; hors de là se trouve toujours plus ou moins d’erreurs. Ce Livre est le Livre de Christ; si donc quelqu’un le condamne, ce ne peut être que l’Antéchrist. Ce Livre est écrit par les apôtres de Christ; si donc quelqu’un vous en défend la lecture, ce ne peut être que les apôtres de l’Antéchrist. Ce Livre a été adressé aux églises de Christ; si donc une église le repousse, ce ne peut être que celle de l’Antéchrist. Chrétiens, ce Livre si précieux que vous devez rechercher et lire; ce Livre, base de vos espérances éternelles; ce Livre, votre bien, votre trésor, votre héritage, c’est le Nouveau-Testament de notre Seigneur Jésus-Christ. Cherchez-le donc et le lisez, comme vous chercheriez et liriez le testament de votre père.

(1) Colossiens II. 18

(2) 1 Tim. II. 5

*********************************

Voir aussi:

Livres chrétiens

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la petite corne (1re partie)

********AJOUT RAPIDE*********

« Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit LA MARQUE DE SON NOM. » (Apocalypse 14:11)

L’Apocalypse avait été écrit en grec. Le numéro 666 (Apocalypse chapitre 13) était écrit en grec (non pas en code binaire, non pas en hébreu, non pas en anglais, etc…). C’est dans la langue grecque, dans son alphabète, qu’on retrouvera la marque de son nom et non dans un système de numérologie de kabbale juive par exemple. Une des lettres grecques donnant le 666 est en forme de CROIX (X). Est-ce qu’il y a un apostat, un faux apôtre* dans le « temple de Dieu » (l’église visible, nominale de Christ), qui utilise ce symbole et cela de façon abondante et visible?

* le titre « fils de perdition » apparaît seulement 2 fois dans tout le Nouveau Testament; le Christ l’avait utilisé pour Judas l’Iscariote, faux apôtre et apostat; on doit comprendre que le Saint-Esprit utilise ce titre dans 2 Thessaloniciens chapitre 2 pour nous indiquer que celui désigné serait un apostat et un faux apôtre prétendant avoir une autorité « apostolique »

chi-xi-stigma-666bChiRho

****************************************

Diapositive1

Publicités

2 réflexions au sujet de « Contenus d’un document électronique gratuit : « L’Antéchrist » (1838) d’un auteur anonyme »

  1. Il n’a rien de cacher qui ne serait découvert. Gloire soit rendue à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur et notre Sauveur. Amen! Je vous dis: well done!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s