Livres électroniques gratuits – sujet : Cantique des cantiques

arnolfiniDans les derniers mois, j’ai trouvé des documents protestants du passé qui portent sur l’étude du Cantique des cantiques selon une interprétation « spirituelle » (centré sur Christ) plutôt qu’une interprétation strictement littérale (ex. Mark Driscoll, Arnold Fruchtenbaum).  Cette façon d’interpréter le Cantique des cantiques n’était pas simplement l’idée de quelques moines catholiques du Moyen Age. Des grands écrivains et pasteurs protestants du passé (ex. Charles Spurgeon, Adolphe Monod, Théodore de Bèze, Matthew Henry, Matthew Poole, John Gill, John Wesley, John Trapp, Harry Ironside, Henry Law, F. W. Krummacher, C. I. Scofield, Arno Gaebelein, Charles Simeon, écrivains des notes de la Bible de Genève, Albert Barnes, Louis Burnier, Joseph Angus, écrivains de la confession de foi Westminster, écrivains de la confession de foi baptiste de Londres 1689, G. Campbell Morgan, Joseph Benson, Thomas Scott, Jonathan Edwards, Paul Washer, Robert Murray McCheyne, Samuel Rutherford, Thomas Manton, John Owen, Ruben Saillens, Paul Washer, Leonard Ravenhill, Wilhelmus à Brakel, Arthur W. Pink, Armand de Mestral, J. C. Ryle, A. W. Tozer, Patrick Fairbairn, J. Sidlow Baxter, Halley’s Bible Handbook, Thomas Watson, E. W. Hengstenberg, Thomas Adams, Louis Gaussen, Charles Hodge, George Burrowes, J. A. Alexander, John Newton, Horatius Bonar, Henry Ainsworth, Philip Doddridge, Alexander Moody Stuart, Auguste Rochat, Charles Bridges, Heinrich Bullinger, Hudson Taylor, E. M. Bounds, George Whitefield, Isaac Watts, Thomas Manton, Jeremiah Burroughs, Richard Baxter, J. A. Wylie, Richard Sibbes, Thomas Boston, David Wilkerson, Robert Haldane, William Kelly, Pierre Jurieu, Pierre Dumoulin, Jean Daillé, Christopher Wordsworth) croyaient que le sens ultime de ce livre se trouvait en la relation de Christ et Son Épouse, l’Église (Éphésiens chapitre 5). [Il est intéressant de mentionner ici qu’un sermon sur Cantique 4:1 avait été utilisé par Dieu pour mener John Bunyan, auteur du « Voyage du pèlerin », à se convertir à Christ.] Avec le temps, je suis venir à comprendre ce livre de la même façon. Comme d’autres auteurs du passé, j’ai remarqué des parallèles intéressants entre l’Apocalypse et le Cantique des cantiques, deux livres remplis de symboles (ex. l’Époux qui cogne à la porte afin d’avoir communion avec l’Épouse, description des parties du corps de l’Époux, grand nombre de vierges qui suivent l’Époux, l’amour de l’Époux loué par l’Épouse, désir de l’Épouse de voir le retour rapide de l’Époux, Époux accompagné de serviteurs armés, Épouse reconnaît sa « noirceur » et est rendue plus belle par l’Époux, Épouse présentée comme une armée, Épouse présentée à la fois comme une personne et une multitude, venue de l’Époux pour chercher l’Épouse accompagnée d’un changement visible dans la Création, Épouse comparée à la lune et au soleil, symboles* de vignes, chevaux, vent(s) soufflant sur la végétation, arbres, pierres précieuses, eaux vivantes, parfums, portes, moisson et murs). Frédéric Godet avait écrit ceci: « Il y a de grands rapports de fond et de forme entre ces deux ouvrages [le Cantique des cantiques et l’Apocalypse], et ce n’est pas sans raison qu’on a appelé l’un l’Apocalypse de l’Ancien Testament, l’autre le Cantique du Nouveau. Dans les deux écrits apparaissant personnifiées, et comme agissant sur la scène du monde, les hautes et invisibles puissances qui dominent soit la marche de la vie israélite, soit l’histoire de l’Eglise chrétienne. Dans les deux écrits la forme poétique est le moyen qu’emploie l’auteur pour rendre sensible à l’esprit humain l’action de ces forces cachées, salutaires ou malfaisantes. Seulement les deux ouvrages n’appartiennent pas au même genre de poésie. » (source : « Essai sur l’Apocalypse ») Christopher Wordsworth avait émis une opinion similaire.

* je ne prétends pas que cette similarité dans les symboles implique nécessairement dans chaque cas que la signification réelle d’un symbole donné dans le Cantique des cantiques serait la même que celle associée à un symbole similaire dans l’Apocalypse; parfois un même symbole peut être utilisé pour au moins 2 différentes choses; par exemple, le levain est associé avec le péché et la fausse doctrine mais il est utilisé aussi dans un parabole pour décrire l’expansion du Royaume de Christ; par exemple, le symbole du lion est utilisé à la fois pour Christ et Satan; je crois aussi qu’il fait laisser beaucoup de latitude dans l’interprétation du symbolisme contenu dans le Cantique car le but principal de ce livre n’est-il pas d’évoquer l’amour intime?

Puisque le Psaume 45, appelé un « chant d’amour » et similaire au Cantique des cantiques dans son langage, est ultimement un Psaume Messianique selon Hébreux chapitre 1, est-ce que ça devrait nous étonner de voir le Messie dans le Cantique des cantiques? Christ Lui-même s’était déclaré être l’Époux (ex. Matthieu 9:15) et Jean-Baptiste, qui l’avait précédé, l’avait appelé ainsi (ex. Jean 3:29). Matthew Henry, dans son commentaire sur les Psaumes, avait écrit ceci concernant le Psaume 45 : « Ce Psaume renferme une prophétie remarquable sur le Messie qui y est désigné comme l’Époux de l’Église, et comme le roi qui la gouverne. Le Psalmiste dépeint l’amour réciproque qui existe entre Christ et les fidèles… Ce Psaume a de nombreux rapports avec le Cantique des cantiques. »  Dans le commentaire sur les Psaumes du pasteur Armand de Mestral, on lit les mots suivants concernant le Psaume 45:

Ce beau cantique a pour sujet les noces d’un roi, mais ce n’est pas à un roi terrestre que nous pouvons arrêter notre pensée, comme le font De Wette et d’autres commentateurs de cette école. En effet le roi dont il est question est appelé Dieu (versets 7 et 8), et l’éternité est indiquée comme l’un des caractères de son règne (verset 7). Enfin l’Epître aux Hébreux (Hébreux 1:8,9) nous montre positivement que ce Psaume se rapporte au Roi-Messie. ON SAIT D’AILLEURS QUE DANS L’ÉCRITURE LES RAPPORTS DE DIEU AVEC SON PEUPLE SONT FRÉQUEMMENT REPRÉSENTÉS SOUS CETTE MÊME IMAGE DE L’UNION CONJUGALE (VOYEZ Esa.54:3; Jér.3:1; Math.9:15 et TOUT LE CANTIQUE DES CANTIQUES). Aussi le caractère prophétique et messianique de ce Psaume est-il reconnu non-seulement par les théologiens orthodoxes modernes, mais par l’ancienne Eglise chrétienne et même par le rabbin Kimchi et par d’autres docteurs Juifs. … « Sous l’image de Salomon, c’est la sainte et divine union de Jésus-Christ avec son Eglise qui est représentée ici, afin que les fidèles sachent combien on est heureux sous son gouvernement » (Calvin).

Je vais citer la préface d’un livre appelé « Réflexions édifiantes sur le Cantique des cantiques » (1829) :

Nous ne nous sommes point arrêtés à rapporter les divers sentiments des commentateurs qui se sont occupés du sens littéral du Cantique des Cantiques. Convaincus que toute l’Ecriture, divinement inspirée, est utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger et pour instruire selon la justice (2 Tim. III, 16), le but unique que nous nous sommes proposé, a été de chercher les instructions renfermées dans ce divin Livre. Nous offrons, à nos frères en Christ, les réflexions qui se sont présentées à notre esprit; dans l’espérance qu’elles pourront, avec la bénédiction de Dieu, contribuer à leur édification.

Nous ferons remarquer à ceux qui pourraient être étonnés de voir dans ce Livre, l’union de Christ avec les siens, comparée à l’union d’un époux avec son épouse, que cette figure se retrouve en plusieurs autres endroits de nos Saints Livres. Voyez les passages suivants : Ps. XLV*. Ésaïe, LIV, 5, 6; LXII, 4, 5. Jérém. III, 14. Ezéch. XVI, 3-14. Osée, II, 19, 20. Matth. IX, 15; XXII, 2-4; XXV, 1-10. Jean, III, 29. Rom. VII, 4. 2 Cor. II, 2. Éphés. V, 25-32. Apoc. XIX, 7-9; XXI, 2, 9.

* je crois comme des commentateurs du passé que le Psaume 45 est une des clés d’interprétation principales du Cantique des cantiques; nous savons par Hébreux chapitre 1 que le Psaume 45 est un psaume messianique

Mais nous avons besoin de prière, dit un Père de l’Eglise (Théodoret), et d’une prière très fervente, afin que nos yeux deviennent purs comme des colombes, pour n’avoir dans la lecture de ce Cantique sacré, que des vues toutes spirituelles, pour nous élever tout d’un coup au dessus du voile de la lettre, et pour découvrir les grands mystères qui y sont cachés. Car il ne nous est point possible de comprendre le vrai sens des Ecritures, si Celui-là même qui a inspiré les saints écrivains, n’éclaire nos yeux par les rayons de sa grâce, et ne découvre les sens divins qu’elles renferment.

Une des raisons que je crois que le Saint-Esprit nous a donné ce livre par l’instrumentalité du roi Salomon est de nous rappeler que notre relation avec Dieu ne se limite pas à un simple assentiment intellectuel à des faits théologiques. Au coeur de cette relation est l’amour (1 Corinthiens chapitre 13). Cette relation doit être vivante et dynamique et joyeuse. Nous devons éviter de nous « endormir sur le lit de la paresse spirituelle » (Cantique 3:1, Cantique 5:2-6) car notre communion avec l’Époux sera certainement affectée de façon néfaste (ex. un sentiment « d’hiver dans l’âme »). Nous devons chercher à maintenir et augmenter notre soif et amour de Dieu (Père, Fils et Saint-Esprit) par les moyens de grâce qu’IL nous a donnés (ex. lecture et étude de la Bible, prière, cultes, communion fraternelle, etc…).

Cliquez sur les liens suivants pour lire ou télécharger gratuitement les livres:

Cantique1« Réflexions édifiantes sur le Cantique des Cantiques (1829) »

Cantique2« Sermons sur les trois premiers chapitres du Cantique des cantiques de Salomon » (auteur : Théodore de Bèze)

Cantique3« Salomon et la Sulamithe: sermons sur quelques textes du « Cantique des Cantiques » (auteur : Friedrich Wilhelm Krummacher)

Je mentionne avec une GRANDE hésitation un commentaire du Cantique des cantiques qui avait été écrit par Madame Guyon (1648-1717), une catholique et une mystique du 17e siècle. La vie de cette dame avait été appréciée par exemple par Charles Spurgeon et John Wesley.  C’est possible qu’elle ait écrit des bonnes choses concernant certaines portions du Cantique mais étant une catholique et une mystique, il faudrait lire son oeuvre avec BEAUCOUP de discernement (1 Thess. 5:21).

Ecclesiaste4

Cantique4Cliquez sur le titre du livre pour lire ou télécharger gratuitement ce livre qui contient une petite étude des livres de Salomon (Proverbes, Ecclésiaste et Cantique des cantiques) :

« Le manuel de la Bible » par Joseph Angus

La Bible Martin contient des préfaces pour chaque livre de la Bible.

Ecclesiaste5Cantique5Cliquez sur le titre du livre pour lire ou télécharger gratuitement ce document :

« La sainte Bible du Vieux et du Nouveau Testament suivant la version ordinaire des Eglises reformées: avec des préfaces particulières sur chacun des livres de l’Ecriture sainte, tirées de la Bible de Mr. [David] Martin » (Livre numérique Google)

Jean Diodati avait écrit des préfaces et des notes pour chaque livre de la Bible.

Ecclesiaste7

Cantique6Cantique7Cliquez sur le titre du livre pour lire ou télécharger gratuitement ce document :

« La Sainte Bible interprétée » par Jean Diodati

En cherchant hier pour des commentaires bibliques en français sur l’Apocalypse, j’ai trouvé sur Google Livres (books.google.fr) deux commentaires de toute la Bible écrits par des protestants francophones au 19e siècle.  Le premier livre s’appelle « Guide biblique ou harmonie et commentaire pratique et populaire de l’Ancien et du Nouveau Testament, Volume 2 » (1856) du pasteur Samuel Descombaz et le deuxième s’appelle « Études élémentaires et progressives de la Parole de Dieu – Ancien Testament, seconde partie » (1862) de Louis Burnier:

cantique8cantique9***************

Burniercantique11Note : pour télécharger les livres électroniques, il faut : 1) placer le curseur de la souris sur le bouton rouge (« LIVRE NUMÉRIQUE – GRATUIT »), 2) placer le curseur sur « PDF » (en lettres bleues après le mot « télécharger ») et 3) cliquer sur le bouton gauche de la souris … pour avoir accès à la version « texte brut » du document si celle-ci est disponible : regardez ici

Avertissement : je ne serais pas nécessairement d’accord avec toutes les opinions exprimées par chaque auteur… svp utilisez du discernement (1 Thess. 5:21)… mes croyances bibliques sont résumées dans la Confession de foi baptiste de Londres 1689 (pour la lire: cliquez ici)

Pour ceux et celles qui comprennent l’anglais, voir aussi ces articles que j’avais écrits il y a quelques mois sur mon autre blogue:

Song of Songs Introduction Part 1

Song of Songs Introduction Part 2

Song of Songs Introduction Part 3

Song of Songs 2:14 – Encouragement for Prayer

Parallels between Song of Songs and other Old Testament writings

**********************************

Voir aussi:

Livres chrétiens

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s