Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : le Fils de l’homme (1re partie)

SonOfManDaniel7

« Je regardais encore dans les visions de la nuit; et voici comme le Fils de l’homme, qui venait avec les nuées des deux; et il vint jusqu’à l’Ancien des jours, et se tint devant lui. 14. Et il lui donna la seigneurie, et l’honneur, et le règne; et tous les peuples, les nations et les langues le serviront. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera point dissipé. 15. Alors l’esprit me défaillit dans mon corps, à moi Daniel, et les visions de ma tête me troublèrent. 16. Je m’approchai de l’un des assistants, et je lui demandai la vérité de toutes ces choses; et il me parla et me donna l’interprétation de ces choses, en disant: 17. Ces quatre bêtes sont quatre rois qui s’élèveront sur la terre. 18. Et les saints du Souverain recevront le royaume, et ils obtiendront le royaume jusqu’au siècle et au siècle des siècles. » (Daniel 7:13-18)

Je suis encore en train de lire le troisième volume des études sur Daniel préparées pour une école du dimanche par le pasteur suisse Louis Gaussen au 19e siècle. Ayant grandement apprécié ses études sur Daniel, je vais citer pour vous les paragraphes suivants concernant le Fils de l’homme, le Seigneur Jésus-Christ :

Je reprends aujourd’hui la suite interrompue de nos versets, et j’en reviens à la personne de Daniel.

Ce retour va nous conduire jusqu’aux premières réponses qu’un des anges de la vision lui fait entendre. Daniel, en effet, le consulte par deux fois: une première fois sur les quatre monarchies, une seconde fois sur la petite corne; et l’ange, à son tour, lui répond par deux fois: une première fois sur la suite des empires, une seconde fois sur la suite de la Religion. — Vous comprendrez donc bien, que, puisqu’il n’est point encore ici question de cette seconde réponse de l’ange, nous soyons obligés de laisser pour quelque temps la petite corne et de revenir à la bête qui la porte, je veux dire, aux destinées purement politiques de l’empire des Latins. Toutefois, mes amis, ne vous plaignez pas de ce retard; car en étudiant ainsi de plus près les destinées de Rome, et en comparant pour cela notre prophétie avec celle qui avait été donnée quarante-huit ans plus tôt à Nébuchadnetsar et avec celle qui fut donnée six cents ans plus tard à l’apôtre saint Jean, nous verrons descendre encore de vives lumières, j’ose vous le promettre, sur ces admirables révélations.

Pour aujourd’hui donc, je l’ai dit, nous retournons à la personne de Daniel. — Où l’avions-nous laissé?

— Nous l’avions laissé dans son lit à Babylone, au milieu de la nuit et devant la vision.

— Oui, dans son lit et devant la vision; mais agité, profondément ému et dans le tumulte sublime de cette nuit miraculeuse. — Qu’on se mette à sa place. Les mystères de l’avenir, les longues destinées des empires et de l’Église, les gloires inénarrables du ciel passaient devant ses yeux : l’Ancien des jours, les millions d’anges, les trônes dressés, les livres ouverts, un fleuve immense de feu sortant du trône et se répandant de devant lui! Ses émotions allaient croissant et c’en était déjà trop pour lui, jusqu’à ce qu’enfin, voyant arriver le Fils de l’homme en sa gloire, il ne peut plus soutenir tant de splendeurs, il tombe en défaillance. Mais à peine a-t-il repris ses sens, qu’il s’enhardit par deux fois à faire des questions à l’un des assistants, et que par deux fois il reçoit des réponses.

Je commence par expliquer, mot après mot, les versets de notre texte; tout y demande notre attention : il s’agit de Jésus-Christ! rien ne saurait surpasser l’importance et la solennité de cette partie de la vision. J’y consacre donc cette heure; nous en sommes au verset 13.

Je regardais encore dans les visions de la nuit, et voici comme le Fils de l’homme qui venait avec les nuées des deux.

On pourrait traduire plutôt: Et voici comme un Fils d’homme; ainsi qu’a dit saint Jean, au treizième verset de l’Apocalypse : Et voici un être semblable à un fils d’homme. — En effet, chers enfants, aucun prophète, jusqu’à cette époque, n’avait désigné le Messie par ce nom spécial, « Le Fils de l’homme; » et c’est, à ce qu’il semble, d’après Daniel qu’on a dès lors pris l’usage de l’appeler ainsi. Daniel a donc pu dire : Et voici comme un Fils d’homme qui venait avec les nuées des deux.

Mais quel étonnement, je vous le demande, et quel trouble un tel spectacle n’eût-il pas jeté dans les pensées de ce prophète, s’il n’y avait été préparé par les connaissances de sa foi? Un fils d’homme dans le ciel! et ce fils d’homme se présentant tout seul devant l’Ancien des jours qu’on voit assis là sur son trône de feu ! Que dis-je ? ce fils d’homme passant à travers tous les anges et toutes ces flammes de feu, pour quoi faire? pour recevoir de son Dieu « la seigneurie et l’honneur et le règne! »—Quel spectacle, ô mon Dieu ! — La gloire ineffable était révélée à Daniel dans son éclat le plus effrayant; les trônes étaient dressés; l’Ancien des jours était là devant lui; à peine déjà des yeux mortels peuvent-ils soutenir la vue de celle lumière de gloire : « on ne peut la voir et vivre, » est-il dit quelquefois.—Mais regardez.—Qui s’avance là tout seul à travers ces millions et ces millions d’anges? à qui ces légions étincelantes font-elles place jusqu’à ce trône de feu, jusqu’à l’Ancien des jours? Est-ce à un ange? non; à un archange? non. Qu’est-ce donc que cet être? — C’est un être qui porte un cœur d’homme, c’est un second Adam, c’est un homme ! — il n’a jamais péché, et cependant il est l’un des enfants de cette race maudite « qui sort comme une fleur, qui est retranchée, qui s’enfuit comme l’ombre(1), » et à laquelle il a été dit : « Tu es poudre et tu retourneras en poudre (2) ! » Mais ce fils d’homme, que vient-il faire devant l’Ancien des jours? Pourra-t-il subsister avec les ardeurs éternelles (3)? vient-il pour être frappé? — Non; il vient pour qu’on lui donne la seigneurie et l’honneur et le règne: tous les peuples et les nations et les langues le serviront; sa domination est une domination éternelle!! — Mais encore, Dieu n’a-t-il pas dit « qu’il ne donnerait pas sa gloire à un autre(4)? » et voici qu’il la donne à un homme!! — Mon Dieu, « quand je contemple les cieux, œuvres de tes mains, la lune et les étoiles que tu as agencées, je m’écrie : « Qu’est-ce que de l’homme que tu le souviennes de lui; et du fils de l’homme que tu le visites (5)! »—Quel spectacle donc, mon Dieu ! O philanthropie, dirai-je comme saint Paul (6), philanthropie de Dieu notre Sauveur! miséricorde de mon Dieu! un homme sur le trône des cieux! ah, gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre, bienveillance envers les hommes !—Oui, fils des hommes, on vous annonce la bonne nouvelle d’une grande joie; c’est que dans 70 semaines, dans la cité de David, il vous naîtra un Sauveur qui est le Christ; et ce Christ, c’est le Seigneur (7), le roi des rois, le Seigneur des Seigneurs!

(1) Job XIV, 2.— (2) Gen. III, 19.— (3) Ésaïe XXXIII, 14.— (4) Esaïe XLII, 3.— (5) Ps. VIII.— (6) Tite III, 4.— (7) Luc II, 10-12

Mais Daniel, chers enfants, Daniel, par la grâce de Dieu, savait déjà qui était le Christ fils de l’homme et fils de Dieu, « le Saint des saints, » comme il l’appelle (8), celui qui vient « abolir l’infidélité, consumer le péché, faire propitiation pour l’iniquité, et amener la justice des siècles » (je parle avec Daniel ); il l’attendait comme l’avaient attendu déjà tous les prophètes; l’Esprit prophétique qui était en eux tous, dit saint Pierre, ayant toujours rendu par avance témoignage sur les souffrances qui devaient arriver au Messie et sur la gloire qui les devait suivre. Aussi Daniel avait-il tout de suite reconnu en ce Fils de l’homme celui dont Ésaïe déjà avait dit, deux cents ans avant lui : « Un enfant nous est né, le Fils nous a été donné, l’empire a été mis a sur son épaule ; on appellera son nom l’admirable, le Dieu fort et puissant, le père d’éternité, le prince de la paix. » Daniel avait tout de suite reconnu en ce Fils de l’homme celui que tout le peuple dans le temple chantait, depuis plus de cinq cents ans, en son psaume XXIVe : « Qui est-ce qui montera en la montagne de l’Éternel, » disait le chœur, « qui est-ce qui demeurera dans le sanctuaire de sa sainteté? » Et une voix répondait: « Ce sera l’homme qui a les mains pures et le cœur pur; cet homme recevra bénédiction de l’Eternel, et justice de Dieu, son Sauveur. » —Et le chœur s’écriait: « Portes, élevez vos linteaux! et vous, portes éternelles, haussez-vous! » Et la voix ajoutait : « Et le roi de gloire entrera ! » Le chœur: « Et qui est-il, ce roi de gloire? » Et la voix répondait : « C’est l’Éternel, le Dieu fort et puissant! » Le chœur répétait: « Portes, élevez vos linteaux; élevez-vous aussi, portes éternelles! » Et la voix: « Et le roi de gloire entrera! » Le chœur: « Et qui est-il, ce roi de gloire? » Et la voix répondait: « C’est l’Éternel des armées, c’est lui qui est le roi de gloire ! sèlah! »— Oui, chers enfants, « c’est lui qui est le roi de gloire; » mais c’est lui aussi qui est le Fils de l’homme, lui qui a vaincu par sa justice; lui, « l’homme aux mains pures et au cœur pur, » lui, la Parole éternelle qui était de tout temps avec le Père et qui a été faite homme!—Aussi vous devez comprendre les émotions et les transports de Daniel, à la vue de celui qui venait comme le Fils de l’homme sur les nuées du ciel. Le voilà donc, devait-il s’écrier en son cœur, le voilà donc, ce roi de gloire si longtemps attendu, ce second Adam, cet homme qui a les mains pures et le cœur pur, cet agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, ce Saint des saints, mon Rédempteur !!

(8) Daniel IX, 24.

Voir aussi:

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s