Question : Comment étudier la Bible profitablement? (1re partie)

Ecclesiaste4Joseph Angus, pasteur baptiste britannique du 19e siècle:

« Je ne connais pas, a dit John Newton, de meilleure manière d’étudier la Bible, que de la lire d’un bout à l’autre, puis de la recommencer, et de la recommencer encore. Peut-être la première fois trouverons-nous bien des passages dont nous ne retirerons que peu de profit; mais la deuxième fois il y en aura moins, et la troisième encore moins. » — Le prédicateur Arnold dit dans un de ses sermons : « Toute l’Ecriture est pratique; elle a pour objet de nous rendre meilleurs, et non de satisfaire notre curiosité. »

« Si la philosophie et l’étude des sciences n’ont de valeur qu’à la condition de se traduire pour la vie présente en une augmentation de ressources et de jouissances, l’Ecriture-Sainte, elle aussi, n’a de valeur qu’à la condition d’augmenter la sagesse de l’homme et de le faire croître en sainteté. Chercher à comprendre le sens de ses déclarations, résumer ses doctrines en système, c’est n’avoir fait qu’une partie du travail, c’est n’avoir répondu qu’en partie au grand but pour lequel les Ecritures nous ont été données. Chaque précepte, chaque promesse doit trouver son application. Chaque verset doit ajouter à nos connaissances, vivifier nos cœurs, nous encourager, nous éclairer et nous guider dans le chemin du devoir. La méditation nous révélera la plénitude de la doctrine; l’application de la vérité à la vie pratique récompensera surabondamment nos recherches et nos travaux, et nous fera faire des découvertes surprenantes. »

« L’étude pratique de la Bible est celle qui, à chaque page, travaille à déduire de chaque vérité toutes les conséquences pratiques qu’elle peut renfermer, et à les appliquer soit à nous-mêmes, soit à toutes les grandes questions de caractère ou d’expérience religieuse. Elle n’est pas distincte de l’interprétation, elle en est bien plutôt le couronnement et la fin. L’interprétation a pour but de répondre à la question : Que signifient les mots, quel est le sens d’un passage déterminé? La théologie systématique travaille à coordonner le sens de chaque passage avec l’ensemble du système. L’étude pratique de l’Ecriture pose celte question : Que suppose, que renferme tel passage? quelle vérité, quel devoir implique ou suggère-t-il quant à la vie en Dieu, quant à mon histoire personnelle? La base de cette étude, c’est l’harmonie constante qui existe entre la vérité divine et la vie morale. Elle suppose avant tout une connaissance générale des enseignements de l’Ecriture, et un esprit rempli « du modèle des saines paroles dans la foi et dans la charité qui est en Jésus-Christ (2 Timothée 1:13 ). » Avec cette connaissance préliminaire, les vérités bibliques sont si intimement unies les unes aux autres , qu’il sera très-facile à un chrétien de se reconnaître et de se retrouver partout dans les Ecritures. »

************************

Voir aussi :

Question : Comment étudier la Bible profitablement? (2e partie)

« Directions pour lecture de la Bible » de César Malan (1823)

Livres électroniques gratuits : manuels/guides de la Bible disponibles en français

Livre électronique gratuit: « Le manuel de la Bible » de Joseph Angus (1816-1902)

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s