Cinquième trompette: Est-ce qu’Apocalypse 9 nous prédit des « super insectes »? Une pandémie? Les Beatles? Des hélicoptères? Ou autre chose? (3e partie)

Locust_from_the_plague_in_Palestine,_1915******************************

Voir aussi:

Cinquième trompette: Est-ce qu’Apocalypse 9 nous prédit des « super insectes »? Une pandémie? Les Beatles? Des hélicoptères? Ou autre chose? (1re partie)

Cinquième trompette: Est-ce qu’Apocalypse 9 nous prédit des « super insectes »? Une pandémie? Les Beatles? Des hélicoptères? Ou autre chose? (2e partie)

Vision de la sixième trompette : armée future de 200 million chevaliers chinois? Ou autre chose? (1re partie)

******************************

locust-rev9(Avertissement : je veux premièrement mentionner que je ne suis pas ici pour attaquer une race ou une nation. Je traite ici d’une religion et non d’une race/nation. Je mentionne une nation car elle a été historiquement associée avec la religion qui sera critiquée. Je ne suis pas ici pour critiquer la sincérité et le zèle des adhérent(e)s de cette religion. Ce sont les fausses doctrines de cette religion qui me préoccupent ainsi que son inimitié incessante contre le véritable christianisme. Même si elle a une certaine apparence de piété, cette religion nie les vérités fondamentales et essentielles et non-négociables de la divinité de Jésus-Christ, Sa mort et Sa résurrection corporelle d’entre les morts. La plus grande sincérité, les plus beaux discours et les plus grands sourires du monde ne peuvent pas rendre un faux évangile vrai et c’est seulement en adhérant sincèrement au Vrai Évangile – 1 Corinthiens chapitre 15 – que nous pouvons être sauvés de la juste colère de Dieu. Concernant cette prophétie, je donne ici mes propres convictions personnelles et non celles d’une assemblée chrétienne ou d’une association d’églises. Je n’apporte rien de nouveau concernant l’interprétation de la vision prophétique d’Apocalypse chapitre 9. Cette interprétation a été enseignée dans les siècles passés par différents hommes de Dieu.)

Dans cette 3e partie, je vais citer pour vous différents auteurs protestants du passé afin de présenter ce que je crois sincèrement être la bonne interprétation de la vision prophétique présentée dans les premiers 12 versets d’Apocalypse 9. L’interprétation présentée ici n’est pas nouvelle. Voici des noms de théologiens et pasteurs protestants de différents siècles du passé et de différentes dénominations qui avaient interprété les « sauterelles » d’Apocalypse 9 de la même façon :  Albert Barnes, Jonathan Edwards, Thomas Coke, John Gill, Matthew Poole, Thomas Newton, H. Grattan Guinness, E. B. Elliott, Thomas Scott, Joseph Mede, Christopher Wordsworth, Alexander McLeod, William Cunninghame, Joseph Benson, Thomas Goodwin, Charles Daubuz, James Bicheno, James Frere, Edward Bickersteth, John Cumming, George Stanley Faber, Drue Cressener, David Steele, Philip Mauro, William Digby et Isaac Newton. Je ne peux pas confirmer à 100% que c’était aussi la pensée de Charles Spurgeon mais c’est fort possible car Spurgeon avait recommandé les commentaires d’E. B. Elliott et John Cumming. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas H. Grattan Guinness, il avait fondé une école à Londres pour former des pasteurs et évangélistes. Un de ses étudiants était le grand évangéliste français du 19e siècle, Ruben Saillens. C’est possible que M. Saillens partagea la pensé de M. Guinness concernant l’interprétation de l’Apocalypse et ce passage qui est sous considération. Jean Calvin n’avait pas écrit un commentaire sur l’Apocalypse mais il avait émis la pensée qu’une des 2 cornes du Faux Prophète (Apocalypse chapitre 13) représente la puissance terrestre qui sera identifiée dans cet article. Malgré le fait que Matthew Henry, John Wesley et Johann Bengel n’avaient pas interprété les « sauterelles » de la même exacte façon, ils n’étaient pas si loin de la bonne interprétation en termes de l’époque exacte de l’accomplissement de la prophétie et en termes de géographie (région du monde affectée principalement). William Kelly, du milieu des frères Plymouth (Darby), et Émile Guers interprétaient les « sauterelles » de la même façon que les premiers hommes mentionnés mais avec la différence qu’ils croyaient à la possibilité d’un double accomplissement de la même prophétie : un premier accomplissement déjà dans le passé (l’interprétation qui est présentée dans cet article et que je crois être la bonne) et un second accomplissement dans le futur (ce n’est pas la façon que j’interprète la vision de chapitre 9). Adam Clarke était plutôt indécis; il avait proposé deux interprétations : celle que nous présentons ici et l’armée romaine.

Avant de présenter les citations, je vais mentionner que même si les premiers enseignants mentionnés s’accordaient sur l’identité des « sauterelles », ils n’étaient pas tous d’accord à 100% sur l’interprétation exacte des autres détails mentionnés dans la vision prophétique. Les auteurs n’étaient donc pas des perroquets qui ne faisaient que répéter ce qui avait déjà été dit et écrit antérieurement sur Apocalypse 9. Chacun avait réfléchi sur ce passage. Même s’ils n’étaient pas tous d’accord par exemple sur l’identité exacte de « l’étoile » qui tombe (verset 1), je ne vois pas leurs différentes interprétations comme étant nécessairement mutuellement exclusives mais plutôt complémentaires. Que chacun soit convaincu dans son esprit.

********************************

Je cite en premier l’évangéliste et théologien Jonathan Edwards:

« L’EMPIRE DE MAHOMET puissant et étendu fut aussi fondé par Satan contre le royaume de Christ. Il établit celui-ci dans l’empire d’Orient, tandis qu’il avait établi l’Antéchrist dans celui d’Occident…. il se fit un certain nombre de partisans. Il se mit à leur tête comme leur prince, propagea sa religion par l’épée, et déclara qu’on méritait le paradis en combattant pour elle. Grâce à ces moyens, ses partisans s’augmentèrent et firent la guerre jusqu’à ce qu’ils eurent conquis les pays environnants; ils allèrent ainsi en augmentant, et ils couvrirent bientôt une grande partie du monde. LES SARASSINS furent de ses premiers partisants; ils étaient un PEUPLE ORIGINAIRE D’ARABIE, où vivait Mahomet; vers l’an 700, ils ravagèrent l’empire romain. Ils envahirent plusieurs pays appartenant à l’empire, et continuèrent pendant longtemps leurs conquêtes. ON SUPPOSE QU’ILS SONT DÉSIGNÉS PAR LES SAUTERELLES DONT IL EST PARLÉ DANS APOCALYPSE, IX. »

source: Jonathan Edwards, « Histoire de l’oeuvre de la rédemption »

%   %  %  %  %  %  %  %  %  %  %  %

Mon commentaire rapide: M. Edwards mentionne l’empire d’Orient et l’empire d’Occident. L’empire romain avait deux parties principales : sa partie occidentale qui est plus tard devenue le « saint » empire romain et sa partie orientale qui est plus tard devenue l’empire byzantin. Dans la vision prophétique de Daniel chapitre 2, le quatrième royaume – l’empire romain qui avait suivi les empires babylonien, médo-perse et grec – est caractérisé par deux jambes. Plusieur d’interprètes croient que ces deux jambes de la grande statue de Daniel 2 pointent prophétiquement vers la division en 2 parties (orientale et occidentale) de ce quatrième empire. On peut faire le lien avec les 2 cornes du « faux prophète ». Une des cornes représenterait symboliquement un faux prophète dominant pour un temps la partie occidentale du quatrième empire et l’autre corne représenterait un faux prophète dominant la partie orientale. Une des 2 cornes représenterait la papauté (Occident), la petite corne de Daniel chapitre 7, et l’autre Mahomet et ses successeurs (Orient).

********************************

Je cite maintenant l’auteur Robert Fleming:

« La cinquième trompette (chap. 9, versets 1-11) amène donc le premier malheur. La description en est longue et les figures nombreuses, en sorte que l’on ne doit pas s’attendre ici à de longs détails. Qu’une courte esquisse suffise. En premier lieu donc, nous devons reconnaître qu’aucun autre que l’évêque de Rome ne peut être signifié par l’étoile qui tombe du ciel: car elle est le symbole du ministère évangélique et ne s’accorde donc pas avec Mahomet. La place d’où cette étoile est tombée, c’est-à-dire, le ciel qui dénote l’état glorieux et saint de l’église, ne peut convenir non plus qu’à celui qui apostasie le service de Christ pour celui du monde et de Satan. En sorte que, comme il est dit que l’ancienne Babylone est tombée du ciel de la gloire temporelle, comme Lucifer ou l’étoile du malin des nations (Esaïe 14:12), ainsi il est dit que l’évêque de Rome est tombé du ciel spirituel de sa gloire et de sa pureté primitive, de premier ange de lumière qu’il était dans l’église , étant dégénéré jusqu’à être le grand ange des ténèbres et devenant ainsi le prince des démons incarnés. La clef de l’abîme, dont lui et ses sectateurs se vantent, comme étant la clef de St. Pierre, est mise dans sa main par le serpent ancien, pour conduire à leur but les noirs desseins de l’enfer. »

« En second lieu, la noire fumée qui sortit du puits, quand il fut ouvert, signifie certainement l’ignorance qui prévalut alors dans le monde et les épaisses et horribles erreurs qui se répandirent et furent débitées comme vérités divines par les moines stupides qui fourmillaient alors de tous côtés, sous différents noms et sous différents chefs, et surtout l’idolâtrie qui commençait alors à prévaloir universellement dans le monde. Car, vers ce temps-là, quoique plusieurs empereurs grecs s’opposassent fortement au culte des images, cependant les papes l’emportèrent à la fin, bien que, dans cette controverse, il périt de part et d’autre une multitude de personnes. »

« En troisième lieu, LES SAUTERELLES QUI SORTIRENT DE LA FUMÉE ÉTAIENT LES SARRASINS QUI SUIVIRENT MAHOMET; il compila le modèle de sa religion à l’aide des hérétiques juifs et chrétiens, surtout de Serge, moine nestorien, que les écrivains arabes et turcs appellent Bahira (Prideaux, « Vie de Mahomet », page 45 à 48). CES SAUTERELLES ARABIQUES (dont l’hégire ou l’ère est datée de la fuite de Mahomet de la Mecque, l’an 622 , un peu après que le pape eut pris le titre d’évêque universel, l’an 606) se multiplièrent rapidement, au point de conquérir ou d’envahir en très peu de temps un grand nombre de pays, car elles inondèrent la Perse, la Syrie, l’Egypte, la Palestine et d’autres lieux, vers l’an 729. Elles étendirent leurs conquêtes dans l’Inde en 643, et en Espagne en 711, et ravagèrent plusieurs parties de la France depuis l’an 721 jusqu’en 726, jusqu’à ce qu’à la fin elles furent mises en déroute, avec grand carnage, par Charles Martel, l’an 738. Malgré cela, elles continuèrent à être un fléau pour les chrétiens, principalement sous le règne du grand Almanzor, jusque vers l’an 772 , quand les turcs commençaient à devenir célèbres (Voyez les auteurs chassés de « l’Histoire turque », par Conrad Clauser). Ainsi les cinq mois* ou 150 ans pendant lesquels elles tourmentèrent les chrétiens (sans que, pour cela, elles eussent le pouvoir de détruire leur empire) se comptent de l’an 622 à 772. Mais il ne faut pas s’imaginer que ces cinq mois ou années soient la période de cette trompette, car elle doit être calculée depuis 758 jusqu’en 1067 ou environ, quand le Turc Tangrolipix mit fin à l’empire sarrasin par la défaite du calife de Perse. »

* svp lire mon article récent « Daniel 7:25 et la durée d’un temps prophétique »

SaracensVoici l’étendue de l’empire des sarassins musulmans (couleur verte) lors de son apogée:

abbasidPas un petit territoire, hein?

« Maintenant donc, en quatrième lieu (pour passer les autres choses remarquables de cette trompette de malheur causée par les sarrasins), que l’on fasse attention que comme l’évêque apostat de Rome est appelé l’ange ou le messager de l’abîme, de même Mahomet, le roi et le prophète de ces sauterelles sarrasines, est appelé Abaddon ou Apollyon (9:11), c’est-à-dire, destructeur, comme établissant sa religion par l’épée et la violence; c’est pourquoi il est dit que ses sauterelles qui suivaient (verset 10) avaient des aiguillons comme les scorpions avec lesquels elles empoisonnaient les âmes, si elles épargnaient les corps des hommes; car, sous d’autres rapports, elles étaient rapides et fortes comme des chevaux et avaient des faces d’hommes dans leur raisonnement, aussi bien que dans leurs combats pour leurs superstitions; elles avaient des cheveux de femmes, paraissant douces et insinuantes à la première vue, quoiqu’armées de dents de lion, comme étant féroces et cruelles. C’est à cause de ces qualifications qu’elles remportent plusieurs victoires et qu’elles sont représentées avec des couronnes d’or sur la tête (9:7). Mais, en somme, comme cette trompette suppose l’origine de l’empire sarrasin depuis l’ère de l’hégire en 622 et l’origine du pape dès l’an 606 ou 608, de même, après cinq mois* ou 150 ans, c’est-à-dire jusqu’à l’an 772, l’empire sarrasin continua à se préparer et le papisme continua aussi de 606 ou 608 jusqu’en 756 ou 758. Ainsi la durée de celte trompette commence en 758 et expire, par rapport aux sarrasins, vers l’an 1067; quant à ce qui concerne le papisme, elle se continue durant la trompette suivante et la dernière. Mais comme les sarrasins sont amenés ici pour être un fléau aux adorateurs de la Bête, les turcs leur succédant dans celte œuvre, cette trompette a tiré de là son nom, et nous devons par conséquent supposer qu’elle finit avec eux. »

* svp lire mon article récent « Daniel 7:25 et la durée d’un temps prophétique »

source: Robert Fleming, « L’origine et la chute de Rome papale »

%   %  %  %  %  %  %  %  %  %  %  %

Mon commentaire rapide: Est-ce que c’est invraisemblable de penser que Dieu aurait dans Sa Parole « glissé un mot » prophétique concernant la fausse religion de l’Islam? C’est seulement le second plus grand ennemi du véritable christianisme. Un ennemi de longue date. Un ennemi international. Un ennemi zélé. Ailleurs dans la Bible, il y a des prophéties sur l’empire médo-perse, l’empire grec, Alexandre le Grand, Antioche Épiphane, Cyrus, le roi Hérode et l’empire romain… pourquoi n’y aurait-il pas des prophéties sur l’Islam ou Mahomet ou l’empire ottoman? Quoi? Vous ne pensez pas que l’Islam mérite au moins une mention notable dans l’Apocalypse? Peut-être l’Islam, une religion qui compte plus d’un milliard d’adhérent(e)s, n’est pas assez important à vos yeux? Peut-être les musulmans ne sont pas assez zélés et menaçants selon vous?

angry-muslims************************

Je cite maintenant l’auteur huguenot Pierre Jurieu:

« Et la suite de l’Histoire et les caractères de cette prophétie me persuadent que PAR LES SAUTERELLES IL FAUT ENTENDRE LES ARABES [MUSULMANS] ET LES SARRASINS. La suite de l’Histoire, car après la chute et la dignité impériale dans l’Italie, le plus grand événement qui arrive par rapport à la quatrième monarchie [selon les visions de Daniel : chapitres 2 et 7] et à la religion, c’est l’empire des Arabes. La dignité impériale tombe dans le cinquième siècle. Dans le sixième siècle, les Arabes sont suscités pour fatiguer et tourmenter l’Empire romain divisé en dix royaumes, mais surtout pour la punition de l’empire de Constantinople la partie la plus notable des dix. »

« Une étoile tombe du ciel. C’est le présage de quelque grand événement. »

« Le puits de l’abîme étant ouvert il en sortit une fumée noire et épaisse comme d’une fournaise et le soleil en fut obscurci. C’est la malheureuse RELIGION DE MAHOMET qui remplit le monde de ses épaisses ténèbres de l’erreur. »

« Et de la fumée du puits sortirent des sauterelles. Et cette malheureuse et noire doctrine forma un empire et unit ensemble les Arabes sous le détestable Mahomet. On ne saurait mieux de signer les Arabes que par des sauterelles : 1) À cause de leur innombrable multitude. C’est ainsi que l’Auteur du livre des Juges les appelait, bien des siècles avant Saint Jean…. 2) C’est de l’Arabie que viennent ces inondations de sauterelles qui couvrent souvent l’Égypte et l’Éthiopie et les autres pays circonvoisins. 3) La prodigieuse rapidité des conquêtes des Sarassins est parfaitement bien représentée par ces nuées de sauterelles qui tombent sur les campagnes en une nuit, et presque en un moment. 4) On ne peut mieux représenter les effroyables désolations que les Sarrasins ont fait »

« Il est ordonné à ces sauterelles de ne nuire point aux arbres et à la verdure, mais seulement aux hommes qui n’ont point la marque de Dieu en leurs fronts. C’est pour exprimer que ces sauterelles sont des hommes qui sont envoyés contre d’autres hommes, au lieu que les véritables sauterelles s’attachent à la verdure. »

« Et leur fut permis, non de tuer les hommes, mais de les tourmenter par cinq mois. Il faut se souvenir toujours du fondement que nous avons posé, que toute l’Apocalypse est l’Histoire de l’Empire romain [sous ses 3 formes : sa forme impériale au chapitre 12, sa forme médiévale divisée en 10 royaumes principaux au chapitre 13 et sa forme démocratique moderne au chapitre 17], et que tous les événements se rapportent à cet empire. Ainsi le sens est que les Sarrasins par la permission de Dieu auront bien le pouvoir de tourmenter et de harceler l’empire romain divisé en dix royaumes, mais non de le détruire. En effet les Sarrasins tourmentèrent et les Grecs et les Latins très cruellement. Mais l’empire de Constantinople et les autres parties de l’empire romain ne furent pas entièrement détruites. »

« La description de ces sauterelles est notable, leur forme est semblable à des chevaux préparés à la bataille. C’est pour signifier la guerre et les combats par lesquels les Sarrasins devaient établir leur domination. Sur leurs têtes il y avait des couronnes semblables à de l’or. C’est qu’elles devaient établir des empires et des royaumes, dont les couronnes sont toujours les emblèmes. Tous les empires qui occupent aujourd’hui l’Orient sont venus de là, celui des Turcs, celui des Perses, celui du grand Mogol, celui des Tartares. »

source : Pierre Jurieu, « L’accomplissement des prophéties, volume 1 »

************************

Louis Gaussen:

« Ce sont de toutes les plus funestes, et c’est au chapitre IX qu’on les entend éclater. – Les fléaux ici redoublent de sévérité, parce que nous arrivons au temps de la grande apostasie. – Et voulez-vous encore que je vous les nomme, ces trois dernières trompettes, ces trompettes du cri, Malheur! (comme les appelle l’Apôtre) ? Elles sont décrites avec tant d’abondance et de précision, que c’est UN DES OBJETS LES MIEUX COMPRIS DE L’APOCALYPSE**, et que PRESQUE TOUS LES INTERPRÈTES SONT UNANIMES** pour reconnaître au moins, dans la cinquième, la trompette des Sarrasins, et dans la sixième, la trompette des Turcs [Ottomans]. »

** mon commentaire rapide: l’auteur avait écrit ces choses au milieu du 19e siècle; aujourd’hui, selon moi, la majorité des protestants et baptistes qui seraient réellement nés-de-nouveau n’interprètent pas bien l’Apocalypse en raison de différents facteurs : orgueil intellectuel, manque d’étude de la Parole, manque de prière, manque de sanctification, manque de réflexion et méditation sur la Parole, préjugés, désir de faire plaisir aux autres, compromis écuménique, adhésion idolâtre à un système d’interprétation des prophéties (ex. dispensationalisme, prétérisme), ignorance de faits historiques, ignorance face au langage prophétique et symbolisme utilisé dans la Bible, etc…

« Voyez avec quelle beauté TOUS LES SYMBOLES ICI VOUS DÉSIGNENT L’ARABIE, ses nuées de cavaliers farouches, son fanatisme diabolique et ses vastes ravages!—Une religion cruelle et monstrueuse, émanation soudaine « du puits de l’abîme, » leur a donné naissance : ils fondent sur la Palestine, la Syrie, l’Egypte, l’Afrique, la Perse, l’Asie Mineure [Turquie moderne], comme ces nuées de sauterelles dévorantes que soulèvent d’Arabie, chaque année, les vents impétueux du désert, et qui cachant souvent la lumière du soleil, vont porter tour à tour la désolation dans toutes les contrées de l’Orient.—Il semble ici, tant leur traits sont exacts, qu’on les voit de ses yeux, ces terribles cavaliers du désert, avec leurs longs cheveux de femme flottant sur les épaules, leurs mâles visages à la longue moustache et à la barbe touffue, le bandeau national qui leur sert de diadème, leurs cuirasses ou leurs cottes de mailles célèbres dans l’Histoire, « leurs longues dents éblouissantes de blancheur comme celles des chacals et des onces » (pour parler avec Chateaubriant), surtout leur fanatisme féroce et les mortels venins qu’ils laissent sur leurs traces. Comment les méconnaître, ces enfants de Mahomet, quand tout est décrit, jusqu’à la durée de leurs invasions et de leurs progrès dévastateurs, cent cinquante jours prophétiques***, c’est-à-dire cent cinquante années, depuis l’an 612 où leur faux prophète publie sa mission, jusqu’à l’an 762 où ces sauterelles dévorantes s’établissent, pondent leurs œufs, perdent leurs ailes et bâtissent, sur le Tigre, Bagdad, leur Cité de paix, comme ils l’ont appelée? »

*** svp lire mon article récent « Daniel 7:25 et la durée d’un temps prophétique »

source: Louis Gaussen, « Daniel le prophète, exposé dans une suite de leçons pour une école du dimanche, volume 3 »

%   %  %  %  %  %  %  %  %  %  %  %

Mon commentaire rapide : je crois que le symbolisme de l’abîme mentionné en association avec les « sauterelles » musulmanes d’Apocalypse 9 et la « Grande Prostituée » catholique d’Apocalypse 17 est utilisé pour nous faire voir que malgré les apparences de piété de l’Islam et du catholicisme romain et malgré leur adhésion formelle à certaines vérités bibliques (ex. Dieu est Créateur), ces deux religions ne sont pas de Dieu mais de Satan… « de l’abîme » plutôt que du ciel. Souvenons-nous que les visions RÉVÈLENT selon la réalité et non selon l’apparence des choses. Les Croisades n’avaient rien à voir avec le véritable Évangile. En résumé, les Croisades = les « Juifs » idolâtres et apostats (catholiques romains) de cette Ère de l’Église chrétienne vs. les « Babyloniens » modernes (musulmans) de cette Ère de l’Église chrétienne. Les deux groupes sont sous la colère de Dieu.

************************

Samuel Descombaz:

« En rapprochant le verset 5 du verset 15, on est porté à croire que la troisième partie qui est frappée lors du jugement qu’annonce la cinquième trompette, c’est le tiers asiatique, comprenant l’Asie-Mineure, la Syrie et l’Egypte. Les instruments dont Dieu doit se servir pour exercer ce jugement sont représentés sous des emblèmes remarquables: c’est un mélange de la sauterelle et du scorpion, qu’on trouve surtout dans les déserts de l’Arabie; ces sauterelles sont comparées au cheval et au lion, aussi très communs dans ces contrées. Remarquez encore les cuirasses de fer, les couronnes d’or, les cheveux de femme, tout autant de traits appartenant aux Arabes. AUSSI LE FLÉAU QUI VA TOMBER SUR LE TIERS ORIENTAL DE L’EMPIRE ROMAIN VIENDRA DE L’ARABIE. Ces sauterelles ou ces troupes d’Arabes, connus alors sous le nom de Sarrasins, sortirent du puits de l’abîme, c’est-à-dire furent poussés par le prince des ténèbres pour répandre l’erreur. Au septième siècle, les sectateurs de Mahomet, montés sur d’excellents chevaux, se jetèrent sur les populations chrétiennes en Orient. Leurs hordes étaient si nombreuses qu’elles étaient comme des sauterelles. Il leur fut dit de ne point nuire à l’herbe de la terre etc. (verset 4), mais de frapper seulement les hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur leurs fronts. On sait que Mahomet déclara dans son Coran qu’il n’en voulait qu’aux idolâtres. A cette époque, la chrétienté, sauf les sept mille restés fidèles au Seigneur, était déjà adonnée au culte des images, des reliques et de la vierge Marie. »

« Ce fut surtout contre ces idolâtres, qui avaient perdu la pure connaissance de l’Évangile, que le mahométisme dirigea ses coups. Les Sarrasins ou mahométans respectèrent les arbres et toutes les récoltes des pays conquis, tandis que les Vandales, les Goths et les autres peuples barbares, détruisaient tout sur leur passage. »

« Si, comme nous le croyons, cette cinquième trompette prédisait l’invasion du mahométisme, nous devons penser que cette étoile tombée du ciel (verset 1) désigne un chef ou un prince, soit dans l’ordre politique, soit dans l’ordre religieux, et que ce prince fut Mahomet, né d’une famille princière arabe. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée. Chose remarquable! on lit dans le Coran que la clef de Dieu fut donnée à Mahomet, pour qu’il ouvrît aux vrais croyants, ses sectateurs, la porte du ciel. »

« On sait aussi que les Mahométans, en partie du moins, adoptèrent une clef comme un emblème national. C’est cette clef que l’Apocalypse appelle la clef de l’abîme. »

« II leur fut donné de ne point les tuer, mais de les tourmenter cinq mois.» Dans le langage symbolique, cinq mois ou cent cinquante jours signifient cent cinquante ans. En effet, Mahomet se mit à prêcher sa fausse doctrine des l’an 612, et les Sarrasins cessèrent la guerre acharnée qu’ils avaient faite jusqu’alors, l’an 762, c’est-à-dire lorsque le siège des califes fut transporté à Bagdad, et qu’ils s’établirent définitivement dans les pays qu’ils avaient conquis. Durant ces cent cinquante ans, ils détruisirent 4000 églises et bâtirent des milliers de mosquées. Fiers de toutes ces conquêtes, les vainqueurs accablaient les chrétiens de leur mépris; ainsi se réalisa à la lettre l’affreux tableau que tracent les versets 6-11. Ces sauterelles ou les Sarrasins vainqueurs avaient pour roi, est-il dit, l’ange de l’abîme, l’esprit du mal, dont Mahomet fut le principal agent, et qui se perpétua dans ses califes ou vicaires. Il mérita bien le nom d’Abaddon ou d’Apolyon, destructeur. »

source: Samuel Descombaz, « Guide biblique ou harmonie et commentaire pratique et populaire de l’Ancien et du Nouveau Testament, Volume 3 »

%   %  %  %  %  %  %  %  %  %  %  %

Mon commentaire rapide : si les « 5 mois » ou « 150 jours » prophétiques représentent symboliquement 150 ans comme plusieurs hommes de Dieu du passé l’ont cru, on ne peut pas accepter la fausse idée que presque tout l’Apocalypse avait été accompli au premier siècle ou l’idée que les « sauterelles » représentent l’armée romaine au premier siècle… la mathématique ici n’est pas compliquée : 150 années ne rentrent pas dans un siècle

************************

Louis Burnier:

« LA PLUPART DES INTERPRÈTES À MOI CONNUS S’ACCORDENT SUR CE POINT, que les malheurs annoncés aux sons guerriers de LA CINQUIÈME ET DE LA SIXIÈME TROMPETTE, DEVAIENT CONCERNER L’EMPIRE ROMAIN D’ORIENT, APRÈS LA RUINE DE L’EMPIRE D’OCCIDENT; puis, ils estiment que LA CINQUIÈME PROPHÉTISAIT LES ARABES OU SARRASINS, ET LA SIXIÈME LES TURCS; par conséquent, l’une et l’autre le mahométisme. Au commencement du septième siècle, parut Mahomet, comme une étoile qui tomberait du ciel sur la terre. II semblait avoir en main la puissance de l’enfer, et, des contrées d’où viennent les sauterelles, l’Arabie, les sectateurs du faux prophète étendirent leur domination sur la portion de l’Asie et de l’Afrique appartenant à l’empire romain, jusqu’en Espagne. Les premières guerres de l’islamisme durèrent de l’an 612 à l’an 762, époque où les califes se fixèrent à Bagdad, et ce sont, pense-t-on, ces 150 années que la prophétie annoncerait sous l’expression symbolique de cinq mois, soit 150 jours. Quant au sens qu’il faut assigner à la description emblématique des armées musulmanes, peut-être certains commentateurs y attachent-ils trop d’importance. L’ensemble est frappant de vérité. Les mahométans marchèrent à la conquête du monde comme une nuée de sauterelles qui fond sur une contrée pour la ravager, et pourtant, il s’en faut qu’ils aient fait une œuvre de destruction semblable à celle des barbares des premières trompettes. Ils ramenèrent plutôt une certaine civilisation au milieu de la barbarie. Cependant il fallait abjurer Jésus-Christ ou payer le tribut, et tous ceux qui n’avaient pas été scellés par le Saint-Esprit pour le jour de la rédemption, abjurèrent misérablement. Ainsi disparurent maintes Eglises fondées jadis par les apôtres, selon la prophétie dont l’une d’elles [l’église d’Éphèse] avait été particulièrement le sujet (2:5). Le vrai roi des sauterelles était donc en réalité l’ange de l’abîme, le destructeur, ou Satan. »

source : Louis Burnier, « Études élémentaires et progressives de la Parole de Dieu – Nouveau Testament, deuxième partie »

************************

E. B. Elliott:

« … et nous ajouterons que les Hébreux aimaient d’autant plus à comparer les Arabes aux sauterelles que, dans leur langue, on les désigne par deux mots qui, lorsqu’on les prononce, ne diffèrent que très peu l’un de l’autre. »

« Or, quel est le trait qui caractérise essentiellement le septième siècle, au commencement duquel l’histoire nous a maintenant conduits, si ce n’est la terrible invasion des Arabes, auxquels on donnait plus communément, à cette époque, le nom de Sarrasins? »

« Il est dit de ces sauterelles, qu’elles sortirent « de la fumée du puits. » Par ce « puits de l’abîme » dont il est ici parlé, nous devons entendre une ouverture qui descend dans « les lieux bas, » une voie de communication entre la terre et le séjour ou « la prison » des mauvais esprits, d’où sortent l’erreur et le mal. (Voyez Luc VIII, 31, Apoc. XX, 3 ; Jean VIII, 23.) Et nous ne courons guère le risque de nous tromper en considérant « la fumée qui sort du puits de l’abîme » comme étant le symbole de quelque système d’erreur, de quelque fausse religion, qui devait sortir de l’enfer et se répandre sur la terre. »

« Telles étant les choses annoncées dans la prophétie , nous devons examiner si, vers le commencement du septième siècle, on a vu apparaître en Arabie quelque fausse religion, et si l’on peut dire que c’est de cette fausse religion que les Sarrasins dont nous avons parlé sont sortis pour être le fléau de l’empire romain. »

« La réponse à ces deux questions est facile. Tout le monde sait que le mahométisme parut en Arabie précisément dans le temps dont nous parlons; que ce fut après avoir embrassé l’islamisme que les Sarrasins, montés sur d’excellents chevaux, envahirent avec fureur la chrétienté romaine; que leur religion était la véritable source des qualités guerrières qui leur avaient été symboliquement attribuées par la vision; enfin, que c’était le désir de la propager qui les réunissait en immenses multitudes; en sorte que l’image que nous présentent les sauterelles sortant de la fumée du puits de l’abîme, se trouve réalisée par l’histoire avec une parfaite exactitude. »

« Quant au commandement qui leur est donné de frapper « les hommes qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leurs fronts, » et à la défense qui leur est faite de nuire « à l’herbe de la terre, à la verdure et aux arbres, » nous observerons que Mahomet déclare dans le Coran que sa mission est contre les idolâtres, et que s’il dirigeait ses hordes contre la chrétienté de l’empire, c’est parce qu’il l’accusait d’idolâtrie, à cause du culte de la Vierge, des images et des reliques. Et nous ajouterons que, conformément aux préceptes du Coran, les Sarrasins avaient l’ordre « de ne détruire aucun palmier ni aucun champ de blé, de ne couper aucun arbre fruitier et de ne point nuire au bétail. » Cet ordre ne leur était pas donné par un motif d’humanité, mais par un motif de politique: le but était que les pays conquis par les Sarrasins pussent former en peu de temps des royaumes florissants. Ce trait établit un contraste frappant entre les invasions des Sarrasins et celles des Goths, des Huns et des Vandales, qui s’appliquaient à détruire tous les arbres et tous les herbages. »

« Mais que faut-il entendre par cette « étoile tombée du ciel, » à laquelle « la clef du puits de l’abîme » fut donnée? Si « la fumée du puits » est le symbole du mahométisme, comme nous le pensons, celui auquel « la clef » est donnée et qui « ouvre le puits, » ne peut être que Mahomet. Nous avons vu qu’une « étoile » désignait un chef ou un prince, soit dans l’ordre politique , soit dans l’ordre religieux; or Mahomet était né d’une famille puissante entre les princes arabes; mais par la mort prématurée de son père, et par celle de son grand-père, qui arriva bientôt après, toute cette puissance passa en d’autres mains, et Mahomet ne fut plus qu’un pauvre orphelin abandonné; on le vit même, comme domestique d’une veuve, aller acheter et vendre au marché de Damas. Voilà sans doute pourquoi la prophétie le désigne sous l’emblème d’une « étoile tombée du ciel sur la terre. » Et pour diriger l’attention sur l’importance et sur la justesse des moindres traits de la prophétie apocalyptique, nous ferons remarquer que la chute de l’étoile fut probablement la véritable cause de sa puissance et des grands événements par lesquels la vision de la cinquième trompette se trouve si admirablement accomplie. »

« Nous trouvons aussi, dans notre prophétie, l’emblème d’une « clef. » Le Coran affirme que la Clef de Dieu fut donnée à Mahomet , pour qu’il ouvrît aux croyants la porte de la vraie religion et la porte du ciel. Ses successeurs, quelques-uns du moins, adoptèrent en conséquence une clef comme un emblème religieux et national. La parole de la vérité appelle cette clef de Mahomet, « la clef de l’abîme. »

« Ce fut l’an 629 que les Sarrasins entrèrent pour la première fois en Syrie, avec une déclaration de guerre contre la chrétienté. Ils n’y firent qu’une courte apparition; mais en 636 ils revinrent pour exécuter sérieusement leur mission, et en moins de trois ans toute la Syrie fut soumise. Ils conquirent bientôt après l’Egypte, puis la province d’Afrique, puis celle d’Espagne au commencement du huitième siècle. Nous ne parlerons pas des conquêtes qu’ils firent, en même temps, hors du territoire de l’empire romain. Nous dirons seulement que, sous le règne du calife Omar, de l’an 634 à l’an 644, les Sarrasins soumirent 3,600 villes ou châteaux, détruisirent 4,000 églises et bâtirent 1,600 mosquées, et qu’à la fin du premier siècle de l’Hégire, leur empire s’étendait des confins de la Tartarie et de l’Inde aux rivages de l’océan Atlantique. »

« Les Sarrasins ne négligeaient aucune occasion d’opprimer les chrétiens et de leur témoigner leur mépris; ils avaient coutume de les appeler chiens et infidèles. L’usage des armes était interdit aux chrétiens; ils devaient se vêtir d’une autre manière que leurs maîtres et monter à cheval d’une manière plus humble; ils étaient obligés de se tenir debout en présence du moindre mahométan, et de le loger gratuitement dans leurs maisons quand il était en voyage; ils devaient acheter chaque année, par un tribut, le droit de vivre; il leur était interdit de bâtir de nouvelles églises, et les mahométans pouvaient toujours entrer librement dans celles qu’on leur laissait, pour se moquer de leur culte. Si l’on ajoute à cela que mille moyens étaient mis en œuvre pour entraîner les jeunes gens dans l’apostasie, que ceux qui revenaient ensuite au christianisme étaient punis de mort, et que les femmes chrétiennes surtout étaient exposées à de continuelles insultes, on comprendra que la prophétie ait pu dire des chrétiens de ce temps-là : « Ils désireront de mourir ; » de même que Jérémie disait, en parlant des enfants d’Israël: « La mort sera plus désirable que la vie à tous ceux qui seront restés. » (Jér. VIII, 3.)

source : Charles Albert Dapples, « Résumé du commentaire d’Elliott sur l’Apocalypse »

%   %  %  %  %  %  %  %  %  %  %  %

Mon commentaire rapide : si l’Islam a connu un grand succès dans le passé, ce n’est pas parce que Dieu approuve de cette religion mais c’est parce qu’IL l’a utilisé pour châtier des idolâtres (ex. église catholique romaine, église orthodoxe grecque) parmi ceux qui professent le connaître… rien de nouveau sous le soleil… Dieu n’avait pas approuvé la religion des Babyloniens ou la religion des Assyriens et pourtant IL avait utilisé les Babyloniens et Assyriens pour punir les idolâtres parmi Son peuple visible… le succès visible ne garantit pas que Dieu approuve de telle ou telle personne ou de telle ou telle religion… les « sauterelles » d’Apocalypse 9 ont connu un grand succès mais ces « sauterelles » menées par un destructeur et non par le Prince de Paix ne symbolisent pas Son peuple d’aucune façon… Dieu utilise souvent des pécheurs pour punir d’autres pécheurs .. une interprétation correcte d’Apocalypse 9 fait voir aux élus ce que Dieu pense réellement de l’Islam et de ceux qui ont été châtiés dans le passé par cette fausse religion (ex. église catholique romaine, église orthodoxe grecque). Si l’Islam a connu le succès jusqu’à nos jours, c’est seulement en raison du fait que l’église catholique romaine et l’église orthodoxe grecque se sont endurcis dans leurs fausses doctrines et péchés et demeurent impénitents.

pope_francis_virgin_mary_reuters2Si l’Amérique du Nord et l’Angleterre, jadis majoritairement protestants, sont devenus des proies plus vulnérables à l’Islam, n’est-ce pas en raison de l’apostasie qui règne dans plusieurs églises protestantes et de la coopération entre protestants apostats et l’église catholique romaine? (La seule façon de faire reculer l’Islam est la repentance sincère envers Jésus-Christ. Les « solutions » politiques et militaires sont impuissantes en elles-mêmes.) Puisque l’idolâtrie persiste dans ce qui professe être l’Église visible et puisque le dernier fils de perdition, c’est-à-dire le dernier pape, sera seulement détruit lors du Retour Visible et Unique de Jésus-Christ, on devrait s’attendre à voir la fausse religion de l’Islam et ses « sauterelles » à l’oeuvre jusqu’à la fin soit contre l’église catholique romaine ou en coopération avec elle lors de la « petite saison » (Apocalypse chapitre 20) pendant laquelle il sera permis à Satan d’unir d’une certaine façon les rois et religions de ce monde contre le véritable christianisme.

************************

Frédéric de Rougemont:

« Une étoile était l’ange d’une église particulière au siècle de saint Jean. Mais depuis Constantin les Eglises ont toutes les mêmes croyances, les mêmes hérésies, la même vie ou la même mort: elles ne forment plus que l’Eglise. Le symbole de l’étoile change donc avec les siècles de signification; une seule étoile peut représenter à elle seule l’Eglise tout entière ou plutôt toutes les autorités de l’Eglise universelle. Aussi l’étoile unique de la Vision est-elle assez puissante pour qu’on lui remette la clef de l’abîme, qui est la demeure des mauvais esprits. La clef du sépulcre et de la mort est aux mains de Jésus-Christ lui-même. »

« L’étoile, avons-nous vu, est tombée du ciel sur la terre. L‘Eglise est déchue de sa vie spirituelle, et l’esprit qui l’anime est celui du monde. Au temps déjà de Constantin, elle avait enfanté l’arianisme, qui renversait l’Evangile en niant la divinité de Jésus-Christ, et elle ne l’avait plus tard surmonté qu’à grand’peine. Au temps où nous transporte la cinquième trompette, les évêques, les prêtres, les conciles, les simples laïques ont adopté des nations baptisées le culte des images, et le christianisme n’est plus qu’une idolâtrie mitigée. L’adoration de la sainte Vierge en particulier a pris naissance en Arabie. la patrie de Mahomet, où pour la première fois Marie a reçu le nom de reine des cieux. Or, ces erreurs qui font de la religion de Dieu ou du ciel une religion de la terre, sœur de l’ancien paganisme, ont retenti jusques au fond de l’abîme où vivent Satan et ses démons, et jusques au fond des cœurs qui sympathisaient avec l’enfer. L’Eglise du Christ, ainsi déchue, a donc préparé elle-même en Orient les esprits à produire et accepter une religion nouvelle, l’Islam, qui sera le paganisme de l’humanité postchrétienne. La clef de l’abîme a été remise à l’Epouse adultère du Sauveur, qui ouvrira de sa propre main le puits par où montera son ennemi, le grand Destructeur. »

« Du puits monte une fumée comme celle d’une grande fournaise, et le soleil et l’air furent obscurcis de la fumée du puits. Cette épaisse et suffoquante fumée, c’est le mahométisme qui s’éleva de. l’Arabie et de là se répandit en tous sens dans l’atmosphère, remplissant les esprits de ténébreuses erreurs et interceptant complètement les rayons du Soleil de justice ou de l’Orient d’en haut. L’islam nie la divinité de Jésus-Christ, son œuvre expiatoire et la régénération par l’Esprit Saint. Partout où il pénètre, il détruit le sentiment du péché, la repentance, le besoin du pardon et la vie spirituelle. Il se fait un mérite de rendre la voie du salut aussi aisée que possible et de dispenser la raison de croire à aucun mystère. Il perd les âmes, et aussi l’histoire des missions catholiques et protestantes prouve-t-elle que les peuples musulmans sont dans l’économie actuelle inaccessibles à la vérité révélée et comme perdus pour l’Evangile. »

« De cette fumée sortirent des sauterelles qui se répandirent sur la terre. Les Arabes, en effet, n’auraient jamais envahi le monde civilisé si la fumée enivrante du mahométisme n’avait pas rempli leurs cœurs d’un zèle aveugle et fanatique. C’est leur religion qui les a faits conquérants; c’est de leur foi qu’est née leur passion guerrière. »

« La vision des sauterelles se termine par ces mots qui nous donnent l’intime nature et la définition de l’Islam. Et elles ont au-dessus d’elles un roi, l’ange de l’abîme, qui s’appelle, dans les langues sémitiques des peuples qu’il gouverne, Abaddon. Ce nom signifie en français Destructeur, en grec Apollyon. Cet ange de l’abîme est la personnification vivante de l’islam, et il apparaît dans l’histoire en la personne de Mahomet et des califes. Il n’est point un des démons qui peuplent l’abîme, mais l’Abîme même, mais l’Enfer résumé en un seul être, mais une des formes de Satan. Il détruit non point les Eglises d’Asie et d’Afrique, qui avant lui se mourraient déjà de superstitions et d’idolâtrie, ni la foi des vrais chrétiens, qui est impérissable, mais les besoins de l’âme que cette foi peut seule satisfaire, et qu’il trompe et étouffe par les plus spécieux mensonges. Cet ange n’est point l’Homme de péché, car il ne se fait point adorer comme un dieu et ne persécute**** pas les vrais fidèles; ni le Faux Prophète, car il n’est point sorti du milieu des chrétiens. Il est bien moins encore chez les peuples païens où il a devancé l’Evangile, le précurseur de la vraie foi ; car il ne reconnaît point dans Jésus-Christ le Verbe incarné. Il est le fondateur d’une religion de destruction et de perdition, la religion d’Abaddon, Satan, qui ‘avait inspiré à tous les peuples le polythéisme et l’idolâtrie, et qui a pu se croire un instant expulsé du monde romain par la chute du paganisme gréco-latin, reparaît aux frontières de ce monde, inventant, à l’aide de la Révélation, un paganisme bien moins grossier que le premier, une religion monothéiste, simple, raisonnable, morale, sans idoles, sans sacerdoce, à qui rien ne fait défaut que la vérité qui est en Jésus-Christ, et qui est en.réalité le mensonge le plus habilement fabriqué pour la perte des âmes. »

**** l’auteur selon moi fait référence ici aux premières générations de musulmans car à ma connaissance (et peut-être je me trompe ici) aucun des élus de Dieu (ex. Vaudois) pendant ces premiers temps de l’Islam n’avaient été persécutés par eux… seulement les apostats idolâtres avaient été persécutés (ex. catholiques, église orthodoxe grecque) par eux

source : Frédéric de Rougemont, « La révélation de Saint Jean expliquée par les Écritures et expliquant l’histoire: prédédée d’une brève interprétation des Prophéties de Daniel »

************************

Pour lire des citations d’auteurs protestants anglophones appuyant l’interprétation qui a été présentée dans cet article, cliquez sur le lien suivant:

http://thisblogisratedpgforpropheticguidance.wordpress.com/2013/06/29/revelation-9s-locusts-are-not-revolution-9s-beatles-part-5/

************************

Voir aussi:

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la petite corne (1re partie)

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la petite corne (2e partie)

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la quatrième bête (1re partie)

Est-ce qu’Apocalypse chapitre 17 nous parle de Rome païenne (Rome du passé)?

Contenus d’un document électronique gratuit : « L’Antéchrist » (1838) d’un auteur anonyme

De quelle façon la papauté nie-t-elle que Jésus-Christ est venu dans la chair?

Antéchrist ou Antichrist? est-ce que ça fait une différence?

666, le nom de la bête et le mot grec « Lateinos »

Saviez-vous que l’inventeur des logarithmes, un chrétien, avait écrit un commentaire sur l’Apocalypse?

Document électronique gratuit : « La Grande Prostituée » du pasteur Napoléon Roussel (1805-1878)

Est-ce une puce électronique VISA que je vois sur ton front?

Nouveautés au Vatican : prières musulmanes et récitation du Coran

****************************************

Diapositive1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s