Est-ce que les chrétiens de Thessalonique avaient pensé que le « temple de Dieu » c’était le temple de Jérusalem?

Harmony-Baptist-Church« Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, 4 l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans LE TEMPLE DE DIEU, se proclamant lui-même Dieu. » (2 Thessaloniciens 2:3-4)

Un des passages clés qui nous aident à identifier l’Antichrist et l’apostasie qui précède son avènement se trouve dans la deuxième épître de Paul aux Thessaloniciens. Sans étudier attentivement ce passage et croyant automatiquement que les mots « temple de Dieu » font référence à un bâtiment dans la ville de Jérusalem, plusieurs se sont trompés dans le passé et se trompent présentement quant à l’identité de l’AntiChrist et de l’apostasie qui est associée à ce personnage. Devons-nous croire que Paul, l’apôtre des Gentils, avait enseigné aux chrétiens de Thessalonique, qui étaient majoritairement des Gentils (1 Thessaloniciens 1:9), que le « temple de Dieu » du Nouveau Testament c’était un temple dans la ville de Jérusalem? Comparons les Écritures avec les Écritures car tout ce que nous avons besoin pour connaître l’identité de l’AntiChrist nous a été donné une fois pour toutes dans les Écritures qui sont toutes suffisantes (2 Timothée 3:16-17).

Est-ce que le Saint-Esprit nous a enseigné par Ses serviteurs ce qu’est présentement et ce qui sera jusqu’à la fin des temps le « temple de Dieu » sans aucune ambiguité? OUI!

Avant même la conversion de Paul et des années avant sa venue à Thessalonique comme apôtre, le diacre Étienne qui était rempli du Saint-Esprit avait prononcé les paroles suivantes dans Jérusalem, la capitale du judaïsme, des années avant la destruction du temple des Juifs par les Romains :

« MAIS LE TRÈS-HAUT N’HABITE PAS DANS CE QUI EST FAIT DE MAIN D’HOMME, comme dit le prophète: 49 Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, Ou quel sera le lieu de mon repos? 50 N’est-ce pas ma main qui a fait toutes ces choses? » (Actes 7:48-50)

Des années plus tard, l’apôtre Paul, qui avait été témoin de ces paroles qui avaient été prononcées par le diacre Étienne, avait prononcé les paroles suivantes à des Gentils à Athènes, la capitale philosophique du monde gréco-romain :

« LE DIEU QUI A FAIT LE MONDE et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, N’HABITE POINT DANS DES TEMPLES FAITS DE MAIN D’HOMME. » (Actes 17:24)

Nous voyons que la même vérité avait été prononcée publiquement à des Juifs et à des Gentils alors que le temple de Jérusalem existait encore.

Il est intéressant de noter que Paul avait écrit sa première épître aux Thessaloniciens alors que Timothée et Silas étaient ses compagnons (1 Thessaloniciens 1:1). Il mentionne au chapitre 3 de cette même épître qu’il avait déjà envoyé Timothée à Thessalonique et que Timothée l’avait déjà rejoint. Dans le livre des Actes, Paul avait dû quitter la ville de Bérée laissant Timothée et Silas là-bas (Actes 17:14) alors qu’il alla vers Athènes. Il avait demandé à Timothée et à Silas à le rejoindre dès que possible (Actes 17:15). Ce n’est pas mentionné explicitement dans le livre des Actes mais en se fiant sur ce qui est écrit dans le troisième chapitre de 1 Thessalonciens (versets 1 à 6) Paul avait dû demandé en même temps à Timothée alors que celui-ci était à Bérée d’aller à Thessalonique pour s’informer de l’état de l’église dans cette ville avant de le rejoindre éventuellement à Corinthe (Actes 18:5).  Paul dans 1 Thessaloniciens chapitre 3 mentionne que Timothée l’avait rejoint et Actes chapitre 18 nous informe que Timothée l’avait rejoint avec Silas à Corinthe après le séjour de Paul à Athène où il avait déjà enseigné aux Athéniens que Dieu n’habite pas dans des temples faits par des mains d’hommes. Par conséquent, 1 Thessaloniciens et 2 Thessaloniciens ont dû être écrits après le séjour de Paul à Athènes et pendant son temps à Corinthe. Est-il vraisemblable de croire que Paul avait enseigné à des Gentils à Athènes que Dieu n’habite pas dans des temples faits de mains d’hommes et qu’il avait enseigné en même temps à des Gentils à Thessalonique que le « temple de Dieu » c’était un temple fait de mains d’hommes et situé à Jérusalem? À moins de croire que Paul avait changé sa pensée sur l’identité du « temple de Dieu » en un relativement court laps de temps, nous devons croire que ce qu’il avait dit aux Athéniens était cohérent avec ce qu’il avait enseigné en personne aux Thessaloniciens. Conclusion : Paul n’avait pas enseigné aux Thessaloniciens que le temple de Jérusalem était le temple de Dieu.

Il est intéressant de noter que Paul fait seulement référence une fois au temple de Jérusalem de façon explicite et sans aucune ambiguité et qu’il appelle ce bâtiment « le temple » et non « le temple de Dieu »:

« Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par LE TEMPLE, que ceux qui servent à l’autel ont part à l’autel? » (1 Corinthiens 9:13)

Quand Paul utilise les mots « temple de Dieu » ou « maison de Dieu » ou « édifice de Dieu », c’est pour faire référence à une assemblée locale de croyants ou au corps mystique de Christ ou au corps d’un(e) croyant(e) habité(e) du Saint-Esprit :

« Car nous sommes ouvriers avec Dieu. VOUS* ÊTES le champ de Dieu, L’ÉDIFICE DE DIEU. » (1 Corinthiens 3:9)

* Paul s’adressait « à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ »

« Ne savez-vous pas que VOUS [chrétiens] ÊTES [ensemble] LE [article définitif] TEMPLE [singulier] DE DIEU, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? » (1 Corinthiens 3:16)

« Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car LE TEMPLE DE DIEU est saint, et C’EST CE QUE VOUS ÊTES. » (1 Corinthiens 3:17)

« Ne savez-vous pas que VOTRE CORPS EST LE TEMPLE DU SAINT-ESPRIT qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? » (1 Corinthiens 6:19)

« Quel rapport y a-t-il entre LE TEMPLE DE DIEU et les idoles? Car NOUS [chrétiens] SOMMES [pluriel] LE [article définitif] TEMPLE [singulier] DU DIEU VIVANT, comme Dieu l’a dit: J’HABITERAI ET JE MARCHERAI AU MILIEU D’EUX [groupe de croyant(e)s]; je serai leur Dieu, et ils seront MON PEUPLE. » (2 Corinthiens 6:16)

« Ainsi donc, VOUS [chrétiens] n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, GENS DE LA MAISON DE DIEU. 20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. 21 En lui [Christ] tout l’ÉDIFICE, bien coordonné, s’élève pour être UN TEMPLE SAINT DANS LE SEIGNEUR. » (Éphésiens 2:19-21)

« Je t’écris ces choses [dans le contexte immédiat, des instructions concernant le bon fonctionnement d’une assemblée locale], avec l’espérance d’aller bientôt vers toi, 15 mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire** dans LA MAISON DE DIEU, QUI EST L’ÉGLISE DU DIEU VIVANT, LA COLONNE ET L’APPUI DE LA VÉRITÉ. » (1 Timothée 3:14-15)

** on apprend comment bien se conduire dans une assemblée locale de croyant(e)s dans ce monde physique et visible; Paul ne faisait pas référence ici au corps mystique de Christ mais plutôt à l’aspect local et visible du « temple de Dieu » contenant à la fois des vases d’honneur et des vases vils

Il est intéressant de noter que Paul quand il fait référence au temple de Jérusalem dans 1 Corinthiens 9:13 utilise un mot grec particulier qui n’est pas le même mot grec utilisé quand il parle du « temple de Dieu ».  Le même mot traduit « temple » dans 1 Corinthiens 3:16 est le même utilisé dans 2 Thessaloniciens 2:4.  Si le « temple de Dieu » de 1 Corinthiens 3:16 fait référence à une assemblée chrétienne, on doit conclure que le « temple de Dieu » de 2 Thessaloniciens fait référence à la même chose. Conclusion inévitable.

Comme le temple de Jérusalem avait un aspect visible (parvis extérieur) et une partie cachée au public (réservée aux prêtres), l’Église de Dieu a un aspect visible composé de véritables croyants et d’hypocrites et un aspect invisible composé uniquement de tous les vrais croyant(e)s.

Dans l’Évangile selon Saint Jean, le Seigneur Jésus-Christ avait informé la femme  samaritaine que le temps venait où l’adoration formelle de Dieu n’allait pas être limitée géographiquement à Jérusalem ou à la nation d’Israël :

La femme samaritaine : « Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. » (Jean 4:20)

Jésus-Christ : « Femme, lui dit Jésus, crois-moi, L’HEURE VIENT OÙ CE NE SERA NI SUR CETTE MONTAGNE NI À JÉRUSALEM QUE VOUS ADOREREZ LE PÈRE. 22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23 Mais L’HEURE VIENT, ET ELLES EST DÉJÀ VENUE, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » (Jean 4:21-23)

Il est vrai que le temple de Jérusalem était appelé pour un temps le « temple de Dieu » mais pendant les jours qui avaient précédé la Passion de Christ, le Seigneur Lui-même avait déclaré que le temple était devenu une « caverne de voleurs » (Matthieu chapitre 21) et qu’il était plutôt le temple de Juifs condamnés que le temple de Dieu (Matthieu 23:38). Avec la mort et résurrection de Christ mettant fin aux sacrifices d’animaux et à la prêtrise aaronique et inaugurant la Nouvelle Alliance, le temple de Jérusalem, qui était destiné à être détruit (Daniel chapitre 9, Matthieu chapitre 24), ne pouvait plus être considéré le « temple de Dieu » par les véritables adorateurs de Dieu.

**********************************

Remarques finales:

Il est donc évident que l’idée qu’un jour il y aura un AntiChrist super-homme politique et militaire ayant des pouvoirs magiques qui va s’asseoir dans un temple rebâti à Jérusalem et faire cesser des sacrifices d’animaux n’a pas de fondements bibliques. C’est de « l’eschatologie Hollywood ». Ce n’est certainement pas ce que Paul avait enseigné aux Thessaloniciens. L’AntiChrist devait se manifester au sein du « temple de Dieu », c’est-à-dire au sein de l’Église visible qui peut être souillée par des faux enseignants et faux croyants (1 Corinthiens 3:17; Apocalypse 11:2) L’AntiChrist est appelé dans 2 Thessaloniciens le « fils de perdition », un titre qui est mentionné seulement une autre fois dans tout le Nouveau Testament dans Jean chapitre 17. Christ avait appelé Judas Iscariote, l’apôtre apostat, le « fils de perdition ».  Le titre « fils de perdition » dans 2 Thessaloniciens est un indice que l’AntiChrist serait un apostat mais pas n’importe quel apostat. Il ne serait pas simplement un laïc apostat mais il serait plutôt un faux apôtre. Il est bon de mentionner que la première mention biblique du mot « AntiChrist » est associé avec des apostats (1 Jean 2:18-19). On peut donc exclure comme accomplissements de cette prophétie Néron, Barack Obama, Henry Kissinger, George Bush, Mahomet et Adolf Hitler qui n’étaient pas des chefs (pasteurs, diacres, apôtres) dans l’Église visible. Néron par exemple n’était jamais un chrétien et donc jamais un apostat. Il ne s’était jamais assis dans le « temple de Dieu ». L’idée des prétéristes que Néron est représenté prophétiquement ou symboliquement dans 2 Thessaloniciens chapitre 2 et Apocalypse chapitre 13 est ridicule et non-biblique.

Si on associe la prophétie de 2 Thessaloniciens chapitre 2 aux temps de la quatrième bête de la vision de Daniel chapitre 7 qui représente l’empire ROMAIN sous une forme divisée en 10 royaumes principaux (temps du saint empire ROMAIN germanique), on doit associé ce fils de perdition à une apostasie ROMAINE, c’est-à-dire une grande apostasie dont le centre de rayonnement est la ville de Rome et dont le chef prétend être un apôtre ou un successeur des apôtres. Y a-t-il eu une grande apostasie associée à Rome dans toute l’histoire de l’Église? Une apostasie si grande qu’elle a été associée à un « âge de ténèbres »? Une apostasie qui a duré des siècles et qui a mené des centaines de millions d’âmes à la perdition éternelle? Une apostasie si puissante qu’elle influença des rois de la terre contre le vrai Évangile et contre les vrais croyant(e)s? Une apostasie si cruelle qu’elle mena des hommes à mettre à mort des véritables croyant(e)s? Une apostasie si trompeuse qu’elle a employé des faux miracles pour établir et propager ses fausses doctrines?

Svp notez que le mot « AntiChrist » a deux significations : 1) contre Christ et 2) à la place de Christ. Une autre traduction légitime serait « vicaire de Christ ».

S’il est dit que le fils de perdition sera ASSIS dans le « temple de Dieu », il faut aussi chercher pour un SIÈGE à Rome associé à cette apostasie. Un siège ecclésiastique. Peut-être même ce siège sera déclaré être un SAINT SIÈGE puisque ce fils de perdition agira comme s’il était Dieu. Hmmmm…. faux apôtre… Rome… apostasie… Saint Siège…. « à la place » de Christ ou « vicaire » de Christ… comment ne pas voir la papauté à moins d’être biaisé et aveugle?

lateran cathedra benedict*************************************

Voir aussi:

De quelle façon la papauté nie-t-elle que Jésus-Christ est venu dans la chair?

666 et le titre papal « Vicarius Filii Dei » (mots latins signifiant « vicaire du Fils de Dieu »)

Pierre, le premier pape? (1re partie)

Nouveautés au Vatican : prières musulmanes et récitation du Coran

Le Protestantisme est-il fini ? L’unité selon le Pape

Avertissements prophétiques de Paul : passant de l’autoflagellation (1 Tim. 4:1-3) à l’auto-flatterie (2 Tim. 3:1-5) dans l’Église visible

Livre électronique gratuit : « Quatre prêtres sortis du papisme pour suivre la Parole de Dieu et leur conscience » (1845)

Livre électronique gratuit: « Examen de l’Écriture Sainte relativement au dogme de la Transsubstantiation » (thèse)

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la petite corne (1re partie)

Vision prophétique de Daniel chapitre 7 : la petite corne (2e partie)

666, le nom de la bête et le mot grec « Lateinos »

Livre électronique gratuit: « Conformités des cérémonies modernes avec les anciennes, où l’on prouve par des autorités incontestables que les cérémonies de l’Eglise Romaine sont empruntées des païens » (1744)

Vidéo : idole catholique tombe lors d’une procession

Contenus d’un document électronique gratuit : « L’Antéchrist » (1838) d’un auteur anonyme

Antéchrist ou Antichrist? est-ce que ça fait une différence?

Document électronique gratuit : « La Grande Prostituée » du pasteur Napoléon Roussel (1805-1878)

Apocalypse 18 : des corps et des âmes d’hommes comme objets de commerce de la Grande Prostituée

Est-ce qu’Apocalypse chapitre 17 nous parle de Rome païenne (Rome du passé)?

Livre électronique gratuit: « Histoire de l’Inquisition au Moyen-âge » de Henry Charles Lea (1825–1909)

Livre électronique gratuit: « Les difficultés du romanisme relativement à l’évidence » de George Stanley Faber (1773–1854)

Vidéo : « Une catholique perdue, sauvée par la grâce » (témoignage de conversion)

Mon témoignage de conversion

****************************************

Diapositive1

Publicités

6 réflexions au sujet de « Est-ce que les chrétiens de Thessalonique avaient pensé que le « temple de Dieu » c’était le temple de Jérusalem? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s