Une citation concernant l’étude des « Pères » de l’Église

« Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. » (Actes 17:11)

PeresEglise2J’avais trouvé cette citation intéressante un jour en faisant la classification de près de 1100 différents ouvrages chrétiens :

Enfin, il faut en convenir, (et cet aveu est celui qui me coûte le plus à faire), les écrits des Pères ne sont point irréprochables sous le rapport de la doctrine. Ils étaient hommes; et où est l’homme que l’on ne voie point faillir, dès qu’il n’est plus soutenu par la vertu d’en haut? où est l’homme qui ne traîne pas quelques lambeaux de sa vieille nature dans la sainte carrière où le Seigneur a daigné l’appeler? Quelques-uns d’entreux, nés au sein du paganisme, passèrent subitement des écoles de leurs philosophes à l’école de Jésus, et ne surent point abdiquer assez complètement la foi qu’ils avaient eue jusqu’alors à la raison humaine, pour s’assujettir sans réserve à la seule autorité de leur divin Maître. D’autres naquirent au sein de l’église chrétienne; mais un désir, louable peut-être dans son principe, bientôt funeste dans ses effets, les poussa à étudier toutes les doctrines philosophiques en vogue de leur temps; divers points de ces doctrines se trouvèrent en harmonie avec leurs vues naturelles; ils les introduisirent dans leurs enseignements : comme si la science de la croix pouvait supporter le plus léger alliage humain! Eh quoi! s’écriait douloureusement l’illustre Évêque de Milan, Ambroise, « on abandonne l’Apôtre pour s’attacher à Aristote »! (Il eut mieux dit encore s’il eut nommé Platon). Et cependant, « il ne doit y avoir rien de commun entre nous et la philosophie du siècle. C’est là ce que l’Apôtre appelle les éléments du monde, qui ne servent qu’à détourner notre foi de la vérité, par la recherche d’une science profane ».

Les Pères de l’église, sans en excepter les plus éminents d’entreux, ne sont donc point des autorités que nous devions suivre; ce sont des hommes enrichis, de dons plus ou moins précieux, que nous devons étudier avec un esprit d’épreuve, pour ne retenir d’eux que ce qui est bon. Si, entraînés par cette espèce de prestige qui s’attache aux temps reculés, aux âges voisins du berceau du christianisme, nous étions tentés de leur accorder une confiance qui n’appartient qu’au seul Livre émané de Dieu, eux-mêmes, rejetant avec une vertueuse indignation ces injustes hommages, nous ramèneraient à des idées plus saines : écoutons-les.

« Je conjure mes auditeurs », (c’est Origène qui parle), «de redoubler d’attention, et d’implorer la grâce de l’Esprit saint, afin qu’ils ne manquent jamais de remarquer quand leur Docteur se trompe, et quand, au contraire, il parle selon la vérité et la piété ». (Origène , 2e Homélie sur Ezéchiel)

« N’ajoutez aucune foi à ma simple parole », répète Cyrille, « si vous ne recevez des divines Écritures la démonstration de ce que j’avance ». (Cyrille de Jérusalem , 4e Catéchèse)

« Je regarde comme une grâce » , écrit Ambroise, « quand celui qui lit mes ouvrages, me communique les doutes qu’il peut avoir sur mes opinions. Car, en cela même que je crois bien savoir, je puis errer. Et combien de vérités m’échappent »! (Ambroise, Lettre XLVIIe)

« Je mets les Apôtres », remarque Jérôme, « dans un tout autre rang que les écrivains qui les ont suivis. Tout ce que disent les premiers est certain; les derniers errent en diverses choses, car ils sont hommes ». (Jérôme, Lettre à Théophile Patr. d’Alexandrie)

« J’ai écrit », ajoute le même Père dans une autre occasion, « selon la portée de mon esprit. Si quelqu’un voit mieux et d’une manière plus conforme à la vérité, j’acquiescerai volontiers à ce qu’il dira de meilleur ». (Jérôme, Commentaire sur Zacharie)

Et ailleurs : « Si quelqu’un trouve sur le sujet que je traite des choses plus conformes à la vérité, qu’on lui accorde la préférence ». (Jérôme, 2e Commentaire sur Habacuc)

Augustin parlant des divers ouvrages composés depuis les Apôtres, nous dit : « Il faut les lire, non pas pour y ajouter foi comme si nous étions tenus de les croire, mais pour en juger avec liberté ». (Augustin, Réfutation de Fauste, Livre II)

Il dit encore : « Les Livres canoniques sont les seuls que je révère au point de croire très-fortement que leurs auteurs n’ont pu se méprendre en rien. Quant aux autres écrivains, quelque distingués qu’ils soient par leur piété et leurs lumières, je ne me fais pas une loi, en les lisant, de juger vrai ce qu’ils avancent, parce qu’ils l’ont cru vrai; mais je n’y défère qu’autant que les autorités des Livres saints, dont ils appuyent leurs opinions, me persuadent qu’elles sont conformes à la vérité. Je suis certain que c’est la règle que vous suivez aussi bien que moi ». (Augustin, Lettre à Jérôme)

source: François Auguste Alphonse Gonthier, « Petite bibliothèque des pères de l’é̓glise, Volume 1 » (Livre numérique Google)

*******************************

Voir aussi:

Livres chrétiens

****************************************

Diapositive1

Publicités

35 réflexions au sujet de « Une citation concernant l’étude des « Pères » de l’Église »

    • Ton blogue? Tu parles de la classification des livres? Moi, mon plan initial était pour chacune des 160 catégories mettre tous les liens des livres pertinents dans un article et chacun de ces articles allait être un lien dans un méga-article de catégories qui aurait un lien permanent sur ma page à propos.

      • Non, non je parlais des écrits des pères. (Je parlais de deux choses très différentes.

        1 : les écrits des pères qui feraient une très belle page d’accueil à mon blog

        2 : ta classification que je ‘parcourais volontiers. Ce qui est bien avec l’informatique, c’est que tu peux classer en même temps par l’époque, et en même temps par sujet et par auteur et … ‘tout ce que tu souhaites d’autre’.

      • Le même auteur avait publié au moins 2 autres volumes pour ce qui est de la bibliothèque des Pères de l’Église.

      • Je regardais déjà mes stats :

        https://predestinebloguer.wordpress.com/2014/12/30/blogue-bilan-pour-lannee-2014/

        Je les regarde pour m’encourager et voir comment Dieu répond aux prières de façon étonnante et surprenante. Jusqu’à présent, les stats en moyenne sont le double de l’année dernière. Alors disons que ça me donne de la motivation pour faire le travail de classification malgré les tentations de ne plus continuer avec le blogue après juillet.

      • Le désir de concentrer les énergies ailleurs. Laisser le blogue en mode « pilote automatique » pour un temps. Je n’avais pas vraiment le désir de vouloir continuer plus longtemps qu’il fallait. Mon but principal était de faire la promotion de vieux livres chrétiens que j’avais trouvés. Après la classification des livres terminée sur ce blogue (un jour Dieu voulant!), aurai-je encore la motivation de publier d’autres articles? C’est à voir. C’est vrai avec tous ces documents trouvés (plus de 1000), j’ai maintenant la possibilité de puiser dans un puits quasi-inépuisable de citations et d’enseignements et de sermons. Ce n’est pas un manque d’idées qui est mon problème. J’ai près de 140 brouillons. C’est une question de motivation.

      • Nous n’avons aucun moyen de puiser à ton puis, de notre coté. En tout cas, je n’ai aucune idée de comment faire pour me rendre compte de ce que contient ton blog, ou encore d’être informée sur des auteurs ou des sujets. Sans connaitre par avance un auteur.

      • Oui. Soit, l’article ‘du jour’ (de la semaine) nous parle et nous lisons les livres proposés. Mais sans retenir nous la référence, pour continuer leur lecture quelques jours plus tard, c’est difficile de les retrouver. Peut-être que certains lecteurs lisent ‘en suivant’ ce que tu proposes ? Ils doivent avoir des journées de plus de 24h00 pour tout lire ! 🙂 Super, les catégories. Actuellement, on peut ‘tout faire ou presque’,

      • Ce lien sera placé dans ma page « A propos » et les liens des livres selon les catégories seront ajoutés à fur et à mesure.

      • Mais tes catégories existent déjà.
        En 3 cliques tu peux les faire apparaitre.

        Va dans ton tableau de bord
        Puis dans APPARANCE
        Puis dans WIDGETS

        De toutes façons dans tes widgets (il y a plusieurs façon d’y accéder)

        Puis tu dit : montrer toutes les catégories.

        Regarde dans mon blog, je vais les faire ressortir.

        Attends 5 minutes

      • Tu vois en bas de chaque page, il y a la liste des catégories. J’ai mis une fois en entier, une fois en liste déroulante et une fois pour te dire bonjour.

        Une seule fois suffit.

        Sinon, dans la bande noir en haut c’est le MENU.

        C’est à dire, j’ai fait de mes catégories un MENU. Je les ai toutes mise d’un coup. (Pas plus de 50 à la fois, sinon, tu plantes)

        Puis tu ajoutes les 50 suivantes à ton menu, en 1 seule fois.

        Puis tu dis tout en bas : mettre le menu en PRINCIPAL.

        Et poffffff, toutes tes catégories sont en noir en haut.

        Mais tu ne fais pas d’article de catégorie, ni de page.

        Ce sont des WIDGETS ou alors un MENU dans PERSONNALISE LE THEME

  1. Ping : La tradition | Béréenne Attitude

  2. Ping : L’Évangile écrit, fondement et colonne de notre foi | Béréenne Attitude

  3. Ping : Tous les chrétiens sont prêtres | Béréenne Attitude

  4. Je vois sous tes articles ici : escatologie, varié, livre recommandés ce sont des catégories (ou des tag) mais c’est presque pareil.

    Après, dans tes WIDJET, tu fais ajouter un WIDJET, et tu choisis soit CATEGORIES soit TAG

    (ou les deux pour voir ce que cela donne) (mais ce ne sont pas des articles) (ni des pages) Ce sont des widgets ou pour la bande noire du haut, c’est le menu PRINCIPAL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s