Le « temple de Dieu » d’Apocalypse chapitre 11 fait-il référence à un temple à Jérusalem?

ezekiel***************************

Lisez aussi :

Est-ce que les chrétiens de Thessalonique avaient pensé que le « temple de Dieu » c’était le temple de Jérusalem?

***************************

« On me donna un roseau semblable à une verge, en disant: Lève-toi, et mesure LE TEMPLE DE DIEU, l’autel, et ceux qui y adorent.
2  Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. » (Apocalypse 11:1-2)

Contrairement aux prétéristes qui croient que ce passage biblique cité fait référence au temple de Jérusalem du premier siècle* et contrairement aux futuristes dispensationalistes qui croient que ce passage fait référence à un futur temple à Jérusalem, j’affirme que le « temple de Dieu » dans ce passage SYMBOLIQUE fait référence à l’Église qui, comme le temple de Jérusalem, a une partie visible plus accessible au public (contenant des vrais croyants et des faux croyants) et une partie cachée réservée aux prêtres (Apocalypse 1:6) de Dieu (contenant uniquement les élu(e)s converti(e)s). Nous voyons ces deux parties du « temple » dans le passage cité.  Partie cachée : « ceux qui y adorent » (11:1) et partie visible : « le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations » (11:2).

Devons-nous comprendre « la ville sainte » (11:2) dans ce passage SYMBOLIQUE comme faisant référence à la Jérusalem terrestre? Le nom « Jérusalem » apparaît 3 fois dans l’Apocalypse et chaque fois est associé avec la Jérusalem CÉLESTE, l’Église de Dieu et l’Épouse de Christ (ex. Apoc. 3:12, 21:2, 21:10). Les mots « ville sainte » apparaissent 4 fois dans l’Apocalypse et 3 fois sont clairement associés à la Jérusalem CÉLESTE. Pourquoi penser que « la ville sainte » dans chapitre 11 représente autre chose que la Jérusalem CÉLESTE? Dans le chapitre 11, on voit un indice indiquant que le « temple de Dieu » est associé au ciel : « Et LE TEMPLE DE DIEU dans le ciel fut ouvert » (Apoc. 11:19a)

Jérusalem CÉLESTE = peuple de Dieu = Église

Église = partie visible (croyants et faux croyants) + partie cachée (croyants)

Église = partie terrestre + partie céleste.

Le mot « temple » apparaît 16 fois dans l’Apocalypse. 12 fois le mot est clairement associé au ciel. 1 fois il est utilisé pour enseigner que Dieu est le temple et 1 fois pour enseigner qu’il n’y aura pas de temple physique pour l’éternité.  Donc, 14 des 16 fois que le mot « temple » apparaît, c’est clair qu’il ne fait pas référence à un temple physique dans la ville terrestre de Jérusalem. Pourquoi penser qu’on doit interpréter le « temple de Dieu » mentionné au début du chapitre 11 différemment?

Première mention du mot « temple » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : ne fait pas référence à un temple physique**

Première mention du mot « sacrificateurs » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé à l’Église

Première mention du mot « chandeliers » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé à l’Église

Première mention du mot « manne » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé à l’Église

Première mention du mot « Jérusalem » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé au ciel

Première mention du mot « parfums » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé au ciel

Première mention du mot « autel » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé au ciel

Première mention du mot « trompette » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé au ciel

Première mention du mot « encensoir » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé au ciel

Première mention des mots « feu de l’autel » dans l’Apocalypse, UN LIVRE DE SYMBOLES : associé au ciel

Dans le même chapitre (au verset 4), on voit un objet du temple physique, un chandelier, utilisé SYMBOLIQUEMENT pour représenter un « témoin ». Bien sûr, en utilisant les clés d’interprétation données par le Christ au chapitre 1, on sait qu’un chandelier représente une église locale (rassemblement local de croyant(e)s). Le passage de « 7 chandeliers » (chapitre 1) à « 2 chandeliers » (chapitre 11) dans le même livre avait poussé beaucoup d’interprètes du passé à interpréter ces « deux chandeliers » comme représentant SYMBOLIQUEMENT une diminution du témoignage chrétien véritable par rapport à la situation à l’époque de l’écriture de l’Apocalypse (1er siècle). Ma croyance personnelle qui n’est pas originale et qui s’aligne avec des interprétations d’interprètes baptistes et protestants du passé est que l’époque des « deux chandeliers » fait référence au Moyen Âge, un temps de ténèbres spirituelles (la cour externe du « temple de Dieu » souillée par les « Gentils » représentant symboliquement des idolâtres) et de grandes persécutions contre les saints (Inquisition). Si un « chandelier » dans le chapitre 11 doit être évidemment compris SYMBOLIQUEMENT, pourquoi penser autrement pour le « temple de Dieu »? Ne devons-nous pas être cohérent? Puisqu’un chandelier est un objet (parmi d’autres) à l’intérieur du temple de Dieu et puisqu’un « chandelier » est un SYMBOLE pour une église locale, le « temple de Dieu » (contenant DES « chandelierS ») dans l’Apocalypse devrait être compris symboliquement comme l’Église globale (ensemble de toutes les assemblées chrétiennes dans le monde).

* on comprend alors les efforts de certains qui cherchent à prouver que l’Apocalypse avait été écrit avant la destruction du temple de Jérusalem

** à moins de penser que d’être une colonne immobile pour l’éternité c’est une récompense (Apoc. 3:12)

******************************************

Voir aussi:

Accomplissements des prophéties bibliques : mes convictions personnelles

Ecclésiologie (doctrine de l’Église)

****************************************

Diapositive1

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le « temple de Dieu » d’Apocalypse chapitre 11 fait-il référence à un temple à Jérusalem? »

    • Merci pour ce commentaire encourageant! J’essaie par la grâce de Dieu de partager ce que je crois être la vérité biblique sur différents sujets.

      Églisiens… c’est un bon terme pour décrire certaines personnes religieuses.

      J’avais oublié d’ajouter dans mon article ceci:

      Dans le même chapitre (au verset 4), on voit un objet du temple physique, un chandelier, utilisé SYMBOLIQUEMENT pour représenter un « témoin ». Bien sûr, en utilisant les clés d’interprétation données par le Christ au chapitre 1, on sait qu’un chandelier représente une église locale (rassemblement local de croyant(e)s). Le passage de « 7 chandeliers » (chapitre 1) à « 2 chandeliers » (chapitre 11) dans le même livre avait poussé beaucoup d’interprètes du passé à interpréter ces « deux chandeliers » comme représentant SYMBOLIQUEMENT une diminution du témoignage chrétien véritable par rapport à la situation à l’époque de l’écriture de l’Apocalypse (1er siècle). Ma croyance personnelle qui n’est pas originale et qui s’aligne avec des interprétations d’interprètes baptistes et protestants du passé est que l’époque des « deux chandeliers » fait référence au Moyen Âge, un temps de ténèbres spirituelles (la cour externe du « temple de Dieu » souillée par les « Gentils » représentant symboliquement des idolâtres) et de grandes persécutions contre les saints (Inquisition). Si un « chandelier » dans le chapitre 11 doit être évidemment compris SYMBOLIQUEMENT, pourquoi penser autrement pour le « temple de Dieu »? Ne devons-nous pas être cohérent? Puisqu’un « chandelier » est un objet (parmi d’autres) à l’intérieur du temple de Dieu, le « temple de Dieu » dans l’Apocalypse devrait être compris symboliquement comme l’Église globale (ensemble de toutes les assemblées chrétiennes dans le monde).

  1. Bonjour , vous vous trompez lourdement.

     » Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. » (Apocalypse 11:1-2) »

    Pour vous le foulage est spirituel ???

    Luc21 : 24 Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis.

    C’est mot pour mot Révélation 11:1,2 . Tu crois vraiment que Jésus parlait d’une vision d’un foulage céleste hypothétique ?Bien sûr que non ! Jésus parlait de la futur des destruction par les romains . Une destruction PHYSIQUE.

    Or pourquoi dire le contraire de Jean qui emploie exactement la même formulation ? Jean est juste plus précis sur la durée du foulage : 42 mois. Et c’est exactement ce qui s’est passe de 66 1/2 à 70 environ par les romains.

    Pour ceux qui aime jouer sur les mots à propos de la ville sainte.

    Esaïe 52:1 : Réveille-toi ! réveille-toi ! revêts ta parure, Sion ! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte ! Car il n’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur.

    Néhémie 11:1 Les chefs du peuple s’établirent à Jérusalem. Le reste du peuple tira au sort, pour qu’un sur dix vînt habiter Jérusalem, la ville sainte, et que les autres demeurassent dans les villes.

    De toute façon , il faut une mauvaise fois sans limite pour dire que Jérusalem n’est pas la ville sainte de Révélation 11:1;2 alors que Jésus en parle exactement en Luc 21:24.

    Tu as écrit :

    « Si un « chandelier » dans le chapitre 11 doit être évidemment compris SYMBOLIQUEMENT, pourquoi penser autrement pour le « temple de Dieu »? Ne devons-nous pas être cohérent? »

    Tu as raison il faut être cohérent alors j’ai une question pour toi .

    « Si le foulage de la ville sainte doit être compris LITTERALLEMENT , pourquoi penser autrement pour la mesure du sanctuaire opérer par Jean dans exactement le même paragraphe , donc le même contexte ? Ne devons-nous pas être cohérent ?

    Bref cela ne sert à rien de coller le symbolique dans évidemment ce qui doit être compris dans un sens littéral. Il faut savoir faire la part des choses.

    • Je vais maintenant répondre à votre commentaire « très flatteur ».

      Vous avez écrit : « Vous vous trompez lourdement » et « il faut une mauvaise foi sans limite ». Alors selon vous, les protestants et baptistes et Vaudois et d’autres (incluant des martyrs) s’étaient tous trompés dans les siècles passés? Je n’apporte rien de nouveau. Je ne fais que m’aligner avec les protestants et baptistes pieux des siècles passés. Je ne trouve pas sage de m’aligner avec les prétéristes tels le théologien arminien libéral Hugo Grotius, le premier prétériste « protestant », et les théologiens libéraux d’Allemagne du 19e siècle ou du jésuite Alcasar ou de l’ennemi des protestants, l’abbé Bossuet. Le Saint-Esprit n’était pas avec et dans ces hommes alors comment pouvaient-ils bien interpréter les prophéties données par le Saint-Esprit?

      Étant donné que vous êtes prétériste commettant l’erreur des prétéristes (école eschatologique qui vient du catholicisme romain, la Mère des Abominations) de confondre Matthieu 24 (prophétie donnée d’abord à des Juifs en Terre Sainte AVANT la destruction de Jérusalem) avec le livre d’Apocalypse donné d’abord à des Gentils en Asie Mineure APRÈS la destruction de Jérusalem, je vous suggère de lire mon article « Réfutation du prétérisme » :

      https://predestinebloguer.wordpress.com/2014/04/25/refutation-du-preterisme-documents-et-fichiers-mp3-en-anglais/

      Je ne crois pas que le « foulage » est « littéral » (il serait mieux d’utiliser le terme « physique » ou même les mots « sens naturel ») car l’accomplissement de cette prophétie, durant près de 1260 années (un jour prophétique pour une année selon le principe de Daniel chapitre 9 et aussi en raison de l’accomplissement de Daniel chapitre 7 qui a pris des siècles et non pas 3 années et demi… l’empire romain n’avait pas été divisé en 10 royaumes au premier siècle et Néron n’était pas une « petite corne » car il était empereur de l’empire le plus puissant*), était le « foulage » du catholicisme romain (les « Gentils » spirituels car idolâtres contrastés avec les « Juifs » spirituels – Romains chapitre 2, les élus de Dieu) dans le « parvis extérieur », la partie visible de l’Église sur terre contenant à la fois des faux et des vrais croyants alors que la partie cachée du « Temple de Dieu » néo-testamentaire ne contient que les vrais adorateurs de Dieu, des chrétiens véritables seulement connus de Dieu qui seul connaît tous les coeurs.

      * impossible de bien interpréter l’Apocalypse quand vous vous trompez déjà dans Daniel chapitre 7… il faut d’abord corriger le tir dans le livre de Daniel et ensuite vous serez capable de bien interpréter l’Apocalypse

      Les paroles de Jésus dans le chapitre 1 sont TRÈS IMPORTANTES pour interpréter le reste du livre. Il prend un symbole JUIF (chandelier) et l’applique à des réalités chrétiennes (principalement) GENTILS (Asie Mineure). La première mention du TEMPLE DE DIEU dans l’Apocalypse (chapitre 3) est clairement spirituel et fait référence au peuple de Dieu et non pas à un bâtiment dans Jérusalem (déjà en ruines car le livre d’Apocalypse avait été écrit environ 25-26 ans après l’an 70). Un bâtiment où des sacrifices d’animaux était offerts continuellement APRÈS la Passion du Christ (et, par conséquent, l’inauguration de la Nouvelle Alliance) ne peut d’aucune façon être appelée temple DE DIEU. Mettant Christ au centre de mon eschatologie, je ne peux pas interpéter temple DE DIEU dans l’Apocalypse, écrit des décennies après la mort expiatoire de Christ, comme un bâtiment se trouvant à Jérusalem (soit au premier siècle ou rebâti selon un scénario futuriste-dispensationaliste). SVP soyez Christocentrique dans votre eschatologie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s